De mystérieux fichiers Linux cachés dans Windows 10

ComposantsMobilitéOSOS mobilesPoste de travail
3 41 Donnez votre avis

Un hacker a trouvé deux fichiers systèmes dans Windows 10 qui pourrait provenir de Linux. Projet Astoria, intégration de Docker, les rumeurs vont bon train sur le rôle de ces fichiers.

Jusqu’où ira la déclaration d’amour de Microsoft pour Linux. Il y a quelques mois, la firme de Redmond avait déclaré sa flamme à l’OS Open Source dans le cadre du lancement de la certification Linux sur sa plateforme Cloud Azure.

Un rapprochement plus prononcé serait peut-être déjà l’œuvre. En effet un hacker connu sous le pseudo Walkingcat a trouvé deux fichiers systèmes pour le moins mystérieux dans la dernière build de Windows 10. Sur son fil Twitter, on apprend que les deux fichiers en question se nomment LXcore.sys et LXss.sys. Et le hacker de s’interroger : « Est-ce que ne sont pas des parties du projet Astoria ? Est-ce uniquement lié au mobile ? »

WalkingCat fait ici référence au plan de Microsoft d’applications universelles et donc de créer un pont avec d’autres plateformes d’applications mobiles, comme iOS et Android. Le projet Astoria est lié au portage des applications Android sur Windows. Mais cette initiative ne semblait plus en odeur de sainteté chez Microsoft au point de le délaisser au profit d’iOS. Les découvertes de Walking Cat semblent prouver le contraire. Il fait un parallèle dans un tweet entre les fichiers ADss.sys (Android subsystem) du projet Astoria et le fichier Lxss.sys pour Linux subsystem.

Une passerelle avec Docker ?

Parmi les autres explications émises, il y a le partenariat passé entre Microsoft et Docker. L’objectif de cet accord est une plus grande intégration des technologies de conteneurisation au sein de Windows Server. Déjà présent sur le Cloud Azure, Microsoft avait en novembre 2014 présenté un outil, CLI (Command Line Interface for Windows), permettant d’héberger Docker dans Windows.

Une avancée pour les développeurs qui restaient néanmoins sur leur faim en attendant la capacité à héberger Windows au sein de conteneurs. Une requête poussée par Johnny Da Silva, reponsable R&D de Linkbynet, qui avance que « par nature, Docker s’appuie sur des composants Linux absents de Windows. Pour assurer cette compatibilité, il faudra donc au minimum attendre la prochaine version de Windows ». Les deux fichiers mystérieux auraient-ils un rapport avec ces « composants absents » ?

A lire aussi :

Amusez-vous à gérer les conteneurs Docker dans… Minecraft
Après avoir séduit les devs, Docker cajole les admins

Crédit Photo : Vasina Natalia-shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur