Delta Airlines va proposer de surfer sur le Web à 35.000 pieds

Régulations

Se connecter sur Internet en avion, c’est le rêve de nombreux passagers. La compagnie Delta va le permettre sur les vols aux Etats-Unis. Moins cher que dans de nombreux hôtels…

Les passagers des vols continentaux de Delta Airlines disposeront bientôt d’une connexion à Internet en Wifi. La compagnie aérienne envisage d’équiper les 330 avions de sa flotte survolant les États-Unis (60 % des passagers) d’ici à l’été 2009.

Un service à gogo… sans se faire pigeonner

La compagnie a fait appel à la société Aircell Gogo, avec laquelle Virgin America et American Airlines (qui devrait bientôt fournir ce service) travaillent déjà. Ayant remporté une licence exclusive FCC (Federal Communications Commission) en 2006, ce prestataire a mis sur pied un réseau mobile à haut débit pour l’aviation. Les avions de Delta accèderont donc à ce réseau. Ce service Gogo transforme l’avion en ‘hot spot’ Wifi volant. Outre l’accès à Internet, le voyageur se verra proposer la possibilité d’accéder à son intranet d’entreprise en toute sécurité (VPN), à sa messagerie, à sa messagerie instantanée, ainsi qu’ aux contenus du Wall Street Journal et au service de voyages Frommer’s.

Les voyageurs pourront se connecter à Internet en Wifi avec leur ordinateur portable, leur ‘smartphone’ ou leur assistant numérique personnel… Le service Gogo d’Aircel sera proposé à un prix forfaitaire de 9,95 dollars sur les vols durant jusqu’à trois heures, et de 12,95 dollars pour des vols plus longs.

Plus de services = plus de revenus

Dans un contexte de concurrence acharnée et d’augmentation brutale du prix du pétrole, les compagnies aériennes apprécieront ce type de services. L’installation facile de ce type d’équipement nécessite très peu de place dans l’avion. Par ailleurs, sur les vols long-courriers, on retrouve majoritairement des voyageurs qui se déplacent pour des raisons professionnelles. Un contexte très favorable pour vendre ce type de service.

On peut même imaginer que le réseau Gogo serait très intéressant pour des annonceurs, très friands de ce type de clientèle.

Encore un dernier effort…

Suite à l’abandon du projet ‘Connexion’ par Boeing en 2006, les compagnies ont reparlé de ce type de projets dès 2007. Les choses semblent enfin se concrétiser. Toutefois, l’autonomie des ordinateurs portables, et plus encore des smart-phones et PDA, reste limitée. En outre, le Wifi s’avère très gourmand en énergie.

Il deviendra vite urgent d’équiper les appareils de prises électriques, comme le fait déjà American Airlines dans les rangées 10 et 20 de ses avions transatlantiques (avec prise spécifique). Par ailleurs, quitte à faire payer un supplément, il faudra réserver ces sièges en priorité aux clients ayant souscrit un forfait Internet dès leur réservation…


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur