Régulations

L’industrie du logiciel n’échappe pas à la contraction du marché de l’emploi

emploi logiciel Afdel Apollo (crédit photo © Fotolia)
1 2 1 commentaire

Le volume des recrutements effectués en 2012 par les éditeurs de logiciels en France baisserait de 7 % par rapport à l’an dernier, d’après le baromètre RH Afdel/Apollo.

À la suite de Syntec Numérique, l’Association française des éditeurs de logiciels et solutions Internet (AFDEL) confirme la contraction du marché de l’emploi informatique, dans la première édition de son baromètre RH.

D’après l’enquête menée en octobre avec Apollo Conseil & Courtage auprès d’un panel de 50 éditeurs de logiciels regroupant plus de 13.100 salariés au niveau national (taux de recrutement moyen de 10 %, taux de rotation de l’emploi de 10,8 %), le volume des embauches baisserait cette année de 7 % par rapport à 2011.

Des difficultés de recrutement persistantes

Ce recul est lié à l’incertitude économique et aux « difficultés de recrutement », dont font état 72 % des entreprises interrogées. Cette proportion atteint 91 % dès lors que l’embauche concerne un ingénieur développeur…

Pour recruter, les entreprises du logiciel privilégient les sites d’emploi, devant les cabinets de recrutement et la cooptation (qui reste, cependant, le critère de choix pour les PME de moins de 50 salariés). L’industrie du logiciel doit-elle adopter une nouvelle approche pour séduire des profils qualifiés très sollicités ?

« Nous éprouvons toujours des difficultés pour trouver des ressources, surtout pour des PME comme la nôtre. Nous avons besoin de déployer des efforts extrêmement importants en marketing social afin de pallier au déficit de notoriété par rapport aux plus gros », a déclaré par voie de communiqué Christophe Blanchard, directeur administratif et financier de W4, spécialiste des solutions de gestion des processus métiers.

L’ingénieur fait la joie de l’industrie du logiciel

Sans surprise, les éditeurs de logiciels français concentrent leurs efforts sur leur cœur de métier, en matière de recrutement y compris. Ainsi, les ingénieurs de développement constituent 29 % des effectifs, contre 4 % pour les spécialistes du marketing.

Quant à l’âge moyen des collaborateurs des entreprises du logiciel, il est de 36 ans, contre 40 ans environ pour la population active française dans son ensemble.

Les jeunes diplômés sont bienvenus, malgré un marché tendu. « Nous ressentons toujours des difficultés lorsque nous recherchons des juniors ou des consultants spécialisés », observe Anne Daniel, responsable RH chez Cegedim Activ, éditeur de progiciels dédiés à la santé.

De leur côté, les candidats à l’embauche sont « beaucoup plus attentifs et exigeants qu’avant sur les éléments de protection sociale », observe Christophe Gautié, fondateur d’Apollo Conseil et Courtage. Il semble que « les tensions actuelles sur le marché du recrutement » limitent la prise de risque.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’’emploi IT

crédit photo © Fotolia

  1. L’industrie du logiciel semble en effet souffrir de l’état de crise économique.
    Toutefois, nous voyons que certaines niches continuent à progresser notamment tout ce qui concerne le Cloud et la sécurité informatique.

    L’e-commerce progresse également mais n’a pas l’air de créer beaucoup de nouveaux emplois.