Evernote bascule son infrastructure chez Google Cloud

AppsCloudDSIIAASMobilitéProjets
2 12 Donnez votre avis

Le service de prise de note, Evernote, a entamé la migration de son infrastructure IT vers le Cloud. L’offre de Google a été choisie.

La migration des services web vers le Cloud public est une tendance forte. Ainsi, Skype est en train de muer son réseau P2P vers le Cloud Azure de Microsoft, Spotify joue sa partition IT sur le Cloud de Google.

Aujourd’hui, c’est un autre service qui bascule dans le IaaS, Evernote. Le service de prise de notes a annoncé que son infrastructure IT allait migrer sur Cloud Platform de Google. Une stratégie assumée avec, pour enjeu, la migration des données de plus de 200 millions de clients de l’application.

« Si l’infrastructure dont nous disposons actuellement est parfaitement adaptée pour le fonctionnement d’Evernote, il manque la vitesse et la flexibilité dont nous avons besoin pour demain », explique dans un blog, Ben McCormack, vice-président des opérations d’Evernote. Il rappelle que « jusqu’à présent, Evernote possédait, configurait et entretenait ses propres serveurs et réseaux. Cependant cela comporte des limites : des coûts d’entretien élevés, des mises à niveau lentes et un accroissement difficile ».

Après avoir regardé différentes options, Il est vite apparu évident aux responsables d’Evernote de se tourner vers le Cloud. Le choix s’est porté vers la plateforme Cloud de Google. Une décision logique, car il existe déjà un partenariat entre les deux sociétés avec l’intégration de la solution de prise de note au sein de Drive.

L’accès au deep learning et chiffrement des données

Pour Ben McCormack, « le passage au Cloud de Google apportera des améliorations significatives sur la performance, la sécurité, l’efficacité et l’évolutivité ». Et d’ajouter que cette migration « donnera également la possibilité de concentrer du temps et des ressources à d’autres choses ». Pour le dirigeant, un des facteurs différenciant de Google est l’accès à la technologie de deep learning qui sous-tend les services de traduction, de gestion des photos ou de reconnaissance vocale. La sécurité n’est pas absente de cette migration vers le Cloud de Google. Elle s’accompagne du chiffrement des données, une fonctionnalité réclamée par les utilisateurs.

En matière de timing sur la migration, le responsable précise : « Nous commencerons à synchroniser nos données avec les nouveaux serveurs au début du mois d’octobre. Ce processus prendra plusieurs semaines et la migration complète des données devrait être effectuée d’ici la fin de l’année 2016. » Pas d’impact sur les clients, la migration se fera en arrière-plan, conclut Ben McCormack.

A lire aussi :

CloudForms 4.1 met le SDN et la Google Cloud Platform à l’honneur
Cloud : pourquoi Google rachète Orbitera


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur