Avec FD.io, la Fondation Linux booste les IO dans le SDN et le SDS

CloudData & StockageLogicielsOpen SourceProjetsRéseauxServeursStockageVirtualisation
2 10 Donnez votre avis

La Fondation Linux vient de lancer sa dernière initiative, Fast Data Project (FD.io). L’ambition ? Créer un framework pour des services à haute performance en IO, aussi bien pour la partie réseau que pour le stockage.

Bien que confrontée à une fronde sur la nomination de son board, la Fondation Linux est un hub incontournable pour les projets Open Source. Ainsi, pour pacifier les velléités des uns et des autres sur les conteneurs, l’organisme a pris sous son aile protectrice l’Open Container Project et la Cloud Native Computing Foundation.

Elle vient de lancer une autre initiative : le projet Fast Data, FD.io (ou Fido). Celui-ci se définit comme un framework pour les services nécessitant de hautes performances en IO (entrées/sorties) au sein des logiciels de virtualisation du réseau et du stockage. FD.io s’appuie sur DPDK (Data Plane Development Kit), un ensemble de bibliothèques et de pilotes dédiés au transfert de paquets à hautes performances. L’objectif de cette initiative est d’agréger différents projets qui pourront être utilisés sur des routeurs et commutateurs virtuels au travers de scénarios divers.

Des membres impliqués et des ambitions affichées

Fido a déjà reçu le soutien de plusieurs sociétés : 6Wind, Brocade, Cavium, Cisco, Comcast, Ericsson, Huawei, Inocybe Technologies, Intel, Mesosphere, Metaswitch Networks (Project Calico), PLUMgrid et Red Hat. Ainsi, la première version du framework comprend la technologie Vector Packet Processing (VPP), fournie par Cisco, pour optimiser les paquets dans les CPU. Il intègre par ailleurs un environnement complet de développement, de build, d’outils, de debug, ainsi qu’un agent de gestion d’Opendaylight (SDN). Dans la même veine, un agent Honeycomb (un contrôleur local) sera en charge de présenter les modèles netconf/yang du data plane pour simplifier l’intégration dans Opendaylight ou autres technologies de SDN.

Sur la roadmap de Fido, les membres vont plancher sur des fonctionnalités de firewall, de load balancing, de LISP (protocole de virtualisation réseau), d’IDS (détection d’intrusion), ainsi que sur l’intégration d’accélérateurs matériels, le support de protocoles SDN supplémentaires via des agents et enfin sur des services IO critiques pour le trafic réseau et stockage. Pour compléter le projet Fast Data, la Fondation le dote d’un Continuous Performance Lab, une plateforme de test en continu des fonctionnalités et des performances du code.

A lire aussi :

La Fondation Linux fédère le HPC sur un framework Open Source
La Fondation Linux étoffe son programme de bourse

Crédit Photo : Carol Gauthier-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur