La Manche poursuit son offensive contre la fracture numérique

Régulations

Le département s’est retroussé les manches…

Depuis juin 2004, le syndicat mixte Manche numérique se bat pour déployer des services haut débit sur l’ensemble de son territoire. Lassé d’attendre le bon vouloir de France Télécom…

La grande majorité des collectivités manchoises ont souhaité cette ouverture au monde numérique (ndlr : 5 communes ne sont pas membres du syndicat mixte) qui va permettre une couverture totale du territoire en haut débit, et renforcer et développer la concurrence en termes d’offres.

En cette fin 2006, la région dresse son bilan et semble se réjouir des progrès accomplis en quatre années. 5.000 km2 du territoire sont couverts en Wi-Fi/WiMax (debit minimal de 2 Mb/ts) sur les 6.000 km2 au total, les 1.000 km2 restants étant couverts par l’ADSL. L’investissement global qui est privé et public s’élève à 2,5 millions d’euros.

Entre 1.000 et 2 000 foyers dela région situés dans des micro-zones blanches impossibles à identifier a priori restent encore privés de haut débit (0,4% de la population sur moins de 1,5% du territoire).

99,7% de la population est couverte.

Plus de 60 nouvelles stations WiFiMax seront déployées en 2007 pour répondre au cas par cas à ces habitants isolés.

À l’heure actuelle, il y en a 139 et à la fin mars 2007, il devrait y en avoir 205.

Les antennes sont positionnées pour 1/3 sur les châteaux d’eau, 1/3 sur les églises et 1/3 sur des points opportunistes.

Le réseau ayant une vocation « Outdoor », le déploiement est circonstancié et se fait à la vue, par exemple en positionnant une antenne sur un poteau électrique dominant un vallon.

wi-fi.gif

Pour favoriser une concurrence saine et optimale au bénéfice de l’usager en évitant tout risque d’entente illégale pour fixer les prix, le syndicat mixte souhaite qu’il y ait au moins deux opérateurs de services DSL en tout point du territoire.

Tout opérateur local ou national est donc invité à proposer une offre.

Pour bien comprendre l’impact d’une telle technologie sur l’attrait d’un territoire il suffit de se pencher sur un exemple concret qu’offre l’Internet.

Le littoral normand est très fréquenté et ses nombreux ports sont appréciés des touristes.

Aujourd’hui il n’est pas rare que des bateaux soient équipés d’outils permettant de se connecter à la Toile.

Le syndicat mixte a donc souhaité proposer une couverture haut débit proche des côtes pour répondre aux besoins spécifiques des voyages en mer.

L’initiative de la Manche illustre une nouvelle fois le rôle moteur des collectivités dans la réduction de la fracture numérique.

Notons que sur les 70 projets de collectivités référencés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et postales (Arcep) celui proposé par le département de la Manche est le seul à avoir rempli l’objectif de réduction de la fracture numérique.

35 d’entre eux sont en cours de déploiement, pour un investissement total de 1,2 milliard d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur