Microsoft veut mettre le Wi-Fi dans la voiture

Régulations

Les premières expériences menées par Microsoft, non WiMax,  seraient concluantes

Bénéficier d’une connexion Wi-Fi dans la voiture. Tel est le défi auquel s’attèle Microsoft, en partenariat avec les universités du Massachussetts et celle de Washington. Selon le site DailyTech, le trio a mis au point un système capable de fournir aux conducteurs une connexion Internet moins chère que celle fournie par les téléphones mobiles.

La technologie repose sur l’envoi constant d’un signal émis depuis une station de base (émetteur). L’absence de station entrainerait la dégradation voire la coupure du signal. Pour maintenir le signal, Microsoft pourrait multiplier les bases émettrices en instaurant un système de bases « fortes » et de bases auxiliaires. Un savant algorithme permettrait aux stations auxiliaires de rediriger le signal vers une station « forte » pour maintenir un signal propre à une navigation correcte.

Des tests conduits sur le campus de Microsoft à Washington ont permis de régler une grande partie des problèmes dus à la perte de connexion entre deux bases (hand-over) Un test de plus grande ampleur va suivre.

Ce système de connexion sans fil serait une alternative à l’autre type de connexion sans fil très attendu : le WiMax.

Pour cette solution autre, reposant sur du Wi-Fi plus puissant, y ressemble… Elle émettrait un signal capable de porter sur des kilomètres. Avec son nouveau système de connexion, le géant de Redmond pourrait doter le Wi-Fi de capacités approchantes, sinon identiques.

Les informations disponibles pour l’heure ne permettent pas de dire s’il s’agit ou non du Wi-Fi 802.11 n ou d’un « dérivé »… boosté.

Donc, se posera, dans les cas, la question des autorisations de fréquences, hors campus privés, dès lors que la puissance en watts sera poussée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur