En rachetant Metaware, GFI accélère la modernisation de mainframes

DéveloppeursDSIEditeurs de logicielsProjetsSSII
4 20 Donnez votre avis

Metaware, un éditeur français spécialiste de la migration des environnements mainframe et de la rénovation de code, passe dans le giron de la SSII GFI.

GFI Informatique, société de services comptant 12 500 personnes environ, met la main sur Metaware, un éditeur français créé au milieu des années 90 et spécialisé dans la migration des environnements mainframe. Le montant de l’acquisition n’a pas été précisé.

Metaware, basé dans les Yvelines, affiche 200 projets à son actif et s’est peu à peu diversifié, en s’étendant au développement et à la maintenance applicative, à la migration de code, aux tests ou encore au Devops. Metaware, qui a ouvert un centre de R&D en nearshore au Maroc en 2003, emploie une soixantaine d’experts et réalise un chiffre d’affaires compris entre 7 et 10 millions d’euros, selon un communiqué de GFI.

Notons toutefois que le dernier exercice publié par Metaware Technologies (qui remonte à… 2009 !) faisait état d’un chiffre d’affaires d’environ 14,5 millions, pour une perte d’environ 370 000 euros.

Modernisation de patrimoine legacy

GFI assure qu’il va privilégier la continuité des opérations de l’éditeur, déjà présent chez Axa, BNP, Club Med, PMU ou à la Sécurité Sociale, tout en tentant de capitaliser sur les solutions de Metaware auprès de ses grands clients embarqués dans un programme de modernisation de leur patrimoine legacy. « Avec de très nombreuses références clients et une équipe d’experts reconnue, Metaware possède des actifs uniques sur lesquels GFI Informatique souhaite capitaliser afin de devenir le partenaire de modernisation IT des grands comptes en Europe et au-delà » explique Vincent Rouaix, le Pdg de GFI Informatique (en photo ci-dessus). Si la SSII, 9ème sur le marché français, possède déjà une activité d’édition de logiciels (pesant environ 15 % du total), celle-ci est pour l’instant concentrée sur les solutions applicatives, notamment à destination des entités publiques.

Au cours des 9 premiers mois de 2016, GFI a engrangé un chiffre d’affaires de 733 millions d’euros, en progression de 10 % sur un an.

A lire aussi :

Les Qataris prêts à racheter le Français GFI Informatique

Top 10 des SSII : la chute d’IBM laisse le champ libre à Capgemini

Comment la Cnaf s’est débarrassée de ses mainframes

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur