Red Hat livre la solution d’automatisation Ansible Tower 3

CloudLogicielsOpen SourceOrchestration
Red Hat
2 9 Donnez votre avis

Ansible Tower 3 monte en gamme, avec une interface utilisateur revisitée, la gestion des notifications et des permissions améliorées.

En fin d’année 2015, Red Hat mettait la main sur l’outil Open Source d’automatisation Ansible. Une offre bien adaptée à la gestion de solutions Cloud.

La société livre aujourd’hui Ansible Tower 3, la dernière version en date de sa plate-forme d’automatisation, qui propose plusieurs avancées, comme une interface utilisateur, des notifications et des permissions révisées. Les notifications pourront utiliser différents canaux de diffusion : e-mail, IRC, HipChat, Slack, etc.

« Ansible Tower 3 améliore l’expérience utilisateur en rendant la configuration des tâches d’automatisation plus intuitive et leur exécution plus rapide, explique Tim Cramer, responsable de la division Ansible Engineering chez Red Hat. Il est plus simple désormais d’étendre les permissions aux membres d’équipes, et d’adresser les résultats aux bonnes personnes et aux bons systèmes en temps réel. »

Intégration améliorée avec les offres Red Hat

La firme indique également que l’intégration avec ses autres offres a été améliorée, en particulier avec CloudForms et Satellite. La version 4.1 de la solution d’administration CloudForms, présentée dans le cadre du Red Hat Summit 2016 de San Francisco, est en effet capable de lancer des Playbooks Ansible. Voir à ce propos notre article « CloudForms 4.1 met le SDN et la Google Cloud Platform à l’honneur ».

Notez que la Red Hat Storage Console 2 s’appuie également sur Ansible pour ses tâches d’automatisation (voir « Red Hat révise sa solution de stockage objet Ceph »).

À lire aussi :
10 questions sur Red Hat (quiz)
Ansible : JSON et SSH au service du cloud
Red Hat Enterprise Linux 7.3 mettra l’accent sur l’interopérabilité

Crédit photo : © Silicon.fr

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur