Snowball : une appliance de 50 To pour transférer des données vers le Cloud d’Amazon

CloudData & StockageDatacentersDSIIAASProjetsServeursStockage
Amazon Snowball
5 6 Donnez votre avis

Appliance prête à l’emploi, Snowball permet de transférer jusqu’à 50 To de données vers le Cloud d’Amazon, en toute sécurité.

La présentation de l’offre BI Cloud QuickSight n’est pas la seule grosse annonce de la semaine pour Amazon. La firme lève également le voile sur une nouvelle offre permettant de faciliter le transfert de données vers son Cloud.

Le service AWS Import/Export s’appuyait précédemment sur des périphériques de stockage externes, transmis à Amazon par la poste. Un procédé qui pouvait poser des problèmes de sécurité, voire de capacité.

Pour ceux souhaitant transférer de larges volumes de données, Amazon propose aujourd’hui l’appliance Snowball, une machine ultra résistante d’une vingtaine de kilogrammes, dont l’enveloppe protège non seulement des chocs, mais permet également d’assurer le transport et de détecter les tentatives d’accès aux disques de stockage internes.

Une ou plusieurs appliances peuvent être commandées depuis la console d’administration des Amazon Web Services. Une fois reçue, l’appliance est utilisable directement, sans déballage préalable. Une prise de courant, du réseau, un serveur DHCP et un client dédié sont suffisants pour exploiter cette machine. Le contenu est automatiquement chiffré en AES 256 bits. La connectique Ethernet du Snowball est de type 10 GbE. De quoi transférer de larges ensembles de données très rapidement.

50 To – 200 dollars

Jusqu’à 50 To de données peuvent être stockés sur chaque Snowball. Une fois le transfert effectué, l’adresse de retour apparaît automatiquement sur un écran à encre électronique. L’appliance est alors transférée chez Amazon, qui en migrera le contenu vers des dépôts de données S3.

Une opération de transfert de données est facturée 200 dollars, plus les frais de port, et des frais supplémentaires de 15 dollars par jour, si l’appliance reste plus de 10 jours au sein de l’entreprise.

Actuellement, ce service ne fonctionne que dans le sens ‘on premise vers cloud’ et ce uniquement aux États-Unis. À terme, il deviendra toutefois accessible dans d’autres régions du globe et pourrait aussi permettre le rapatriement des données stockées sur le Cloud d’Amazon vers les serveurs de l’entreprise.

À lire aussi :
Avec QuickSight, Amazon veut démocratiser la BI… en mode Cloud
Amazon intègre un service de moteur de recherche à son Cloud AWS
Big Data : Amazon renforce son offre Hadoop / Spark

Crédit photo : © Amazon

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur