Sun : un nouveau métrique pour accompagner Niagara

Régulations

Erie et Ontario, les très proches serveurs UltraSPARC de Sun équipés du nouveau processeur quatre c?urs Niagara, vont inaugurer le nouveau métrique SWaP du fabricant, qui qualifie sa stratégie

Notre confrère britannique

The Register a révélé en exclusivité la composition des nouveaux serveurs UltraSPARC Sun Fire T1000 et T2000, surnommés Erie et Ontario, qui seront motorisés par le très performant processeur quatre c?urs Niagara et seront présentés d’ici quelques jours. Le nouveau processeur RISQ Niagara est destiné au ‘multithreading‘ intense – le Web ou le service d’applications par exemple -, disposera d’une version quatre c?urs (core), et donc de 16 ‘threads‘, en plus des versions six et huit c?urs, donc jusqu’à 32 ‘threads‘. Les nouveaux serveurs Niagara seront équipés de mémoires DDR2, et de ports Ethernet 4 Gigabits. Le serveur Sun Fire T1000 embarquera un processeur Niagara à 1,0Ghz, un slot PCI-E et un emplacement pour un disque dur. De 3.000 à 11.000 dollars. Le serveur Sun Fire T2000 embarquera un processeur Niagara à 1,2Ghz, trois slots PCI-E et deux slots PCI-X, et pourra accueillir jusqu’à quatre disques. De 8.000 à 26.000 dollars. Changement de discours, changement de stratégie, Sun adopte avec Niagara un nouveau métrique de mesure des performances nommé SWaP, pour ‘space, watts and performance‘. Et pour confirmer cette approche, le constructeur a comparé Erie et Ontario à des serveurs x366 d’IBM sous processeur Intel Xeon. La performance comparée des nouveaux serveurs de Sun de 3,8 fois supérieure au watt, pour une consommation d’énergie 2,4 fois plus réduite sur chaque rack. Soit selon Sun une économie pour 100 serveurs de 313.000 dollars sur 3 ans. Soit, en reprenant le nouveau métrique, les systèmes Sun 5,8 fois meilleurs en SWaP que leurs concurrents d’IBM. Niagara devrait être commercialisé à partir du 14 novembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur