Télégrammes : Worldpay gobé par Vantiv, Xiaomi achète des brevets à Nokia, les promesses sonnantes et trébuchantes de la 5G

4GCloudDatacentersMobilitéRégulationsSmartphones

Après la cérémonie aux Invalides, c’est au tour des télégrammes du soir de rendre hommage, à leurs manières, à Simone Veil.

Worldpay gobé par Vantiv. Après avoir été convoité par JPMorgan Chase jusqu’en bout de course, Worldpay Group, spécialiste britannique des traitements des paiements électroniques, devrait être acquis par son homologue américain Vantiv Inc. L’opération est valorisée 10 milliards de dollars. Worldpay a pris en charge 13,1 milliards de transactions en 2015, selon le site corporate. Vantiv fait mieux : 25 milliards de transactions (avec 2016 comme année de référence). On se rappelle que Worldpay aurait pu être français. En 2010, Atos (détenteur de Worldline) avait essayé de mettre le grappin dessus. Puis, cinq ans plus tard, c’est Ingenico qui avait tenté de s’en emparer. En vain également, souligne ITespresso.

Xiaomi achète des brevets à Nokia. Nokia et Xiaomi viennent d’annoncer une série d’accords commerciaux, de collaborations technologiques et de vente de propriété intellectuelle « sur plusieurs années ». Le Finlandais va équiper le constructeur de téléphones en solutions réseau destinées aux opérateurs de datacenter et fournisseurs web. Sans plus de détails. Ce qui ne laisse pas d’intriguer dans la mesure où Xiaomi n’est pas un opérateur. Mais il pourrait bien exploiter les technologies de Nokia pour améliorer ses propres produits, smartphones et aussi ses solutions pour l’Internet des objets (IoT) qui connectent aujourd’hui 60 millions d’objets dans le monde. Les deux acteurs travailleront d’ailleurs ensemble sur des solutions de transport optique pour l’interconnexion de datacenter, sur des solutions de fabrique réseau et sur les capacités de routage IP avancées par le récent processeur FP4. La réalité augmentée/virtuelle et l’intelligence artificielle figurent également parmi les domaines de recherche commune entre les deux groupes. Par ce nouvel accord, Xiaomi montre son appétence à vouloir monter en puissance dans l’innovation et la conquête des marchés. En juin 2016, le Chinois s’offrait quelque 1500 brevets de Microsoft.

270 milliards de dollars pour les opérateurs 5G en 2025. Chaque génération de technologie mobile est porteuse de promesses, notamment en matière d’espèces sonnantes et trébuchantes pour les opérateurs. La 5G n’échappe pas à la règle. Juniper Research s’est penché sur la question. Selon les estimations du cabinet d’études, les services issus de la 5G généreront 269 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour les opérateurs en 2025. Le secteur devrait ainsi connaitre une croissance annuelle moyenne de 161% entre 2019 (année considérée comme la première d’exploitation des premiers services 5G avec 851 millions de revenus) et le milieu de la prochaine décennie. Les deux-tiers de la valeur (66%) proviendront de l’Amérique du Nord et de l’Extrême Orient et de la Chine. Plus concrètement, les Coréens SK Telecom et KT, le Japonais NTT Docomo, le Chinois China Mobile et l’Américain AT&T seront les principaux opérateurs générateurs de cette valeur, avance Juniper Research. L’adoption de solutions de virtualisation du réseau (SDN) fera parti des stratégies technologiques des opérateurs afin de réduire les investissements nécessaires. Selon Juniper, les opérateurs qui se tourneront vers le SDN commenceront à amortir leurs dépenses dès 2024.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur