29% des directeurs sur le départ admettent voler des données

Régulations

Le mythe des patrons voleurs aurait du vrai ! Madame Parisot appréciera…

Quand on est directeur, le nettoyage du bureau doit se faire en profondeur. Voilà une étude qui a le mérite d’être originale. Qui plus est, le résultat a de quoi surprendre.

L’enquête menée par le bureau d’études YouGov met en exergue le fait qu’un tiers des directeurs ‘sur le départ’ s’en vont avec des documents sensibles et secrets sous le coude. Il faut dire que la clé USB facilite le travaille de nos “voleurs”. En effet, dans 24% des cas, le vol se fait grâce à des clés USB ou des baladeurs MP3, 18% passent par le mail. “Il y a une augmentation croissante des technologies de communications sur le lieu de travail, il par conséquent de plus en plus difficile pour les sociétés de surveiller et contrôler l’accès aux informations sensibles et protéger les données vitales” constate un analyste de YouGov. D’après le document, le vol de matériels est moins courant que le vol de données. Les employés, qu’ils soient des patrons ou non, seraient plus à même de voler de documents sensibles, des manuels de fabrications, des plans, qui au final peuvent rapporter beaucoup plus qu’un ordinateur. 18% des voleurs s’attaquent aux documents financiers et 14% aux témoignages clients. Pour YouGov : “Les organisations doivent reconnaître le risque croissant d’espionnage. L’essor des télécommunications implique une plus grande vulnérabilité.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur