3G: les opérateurs devront proposer le contrôle parental

Régulations

Qui dit Internet mobile, dit accès à des sites ‘sensibles’

On le sait, l’engouement pour la 3G et l’Internet haut débit mobile (quasiment 2 millions d’abonnés en France) est notamment dû à l’adoption de cette technologie par les jeunes. Une population particulièrement exposée aux sites ‘sensibles’ qui sont désormais aussi bien disponibles sur l’ordinateur que sur l’écran de leurs mobiles.

Ainsi, comme pour Internet, le gouvernement et les opérateurs réunis au sein de l’Afom (Association des opérateurs mobiles) se sont mis d’accord pour proposer un contrôle parental. Chaque opérateur devra donc proposer systématiquement un outil technique, qui permet de bloquer l’accès aux contenus tels que les sites de charme, les sites de rencontres… et tous les contenus qui pourront heurter la sensibilité des plus jeunes. Les opérateurs proposeront aux parents d’activer le contrôle parental dès l’ouverture de la ligne téléphonique si celle-ci est destinée à un mineur. L’association va mettre en place une grille de classification des contenus, qui servira à configurer les logiciels de contrôle. Cette grille permettra aux éditeurs multimédias mobiles de classer les contenus par tranches d’âges selon des critères partagés par tous. La fonction ‘Point de contact’ permettra de signaler des contenus illicites ou choquants. L’outil sera gratuit et activable via un appel à son service client. Il sera soutenu par une massive campagne de publicité. Par ailleurs, les membres de l’Afom se sont engagés à ne plus ou pas proposer de contenus réservés aux adultes sur leurs portails respectifs tant que l’âge de l’utilisateur n’est pas identifiable. Pour autant, il faudra du temps pour mettre en place toutes ces mesures, et notamment la classification des sites dits sensibles. Selon le gouvernement et l’Afom, tout devrait être prêt pour novembre prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur