Accueil enthousiaste des parisiens pour l'iPhone

Cloud

Malgré le froid, des centaines de fans de la marque à la pomme ont patiemment attendu devant la boutique Orange des Champs-Elysées pour obtenir leur précieux et désiré terminal mobile

L’arrivée en France de l’iPhone allait-elle créer l’hystérie, comme aux Etats-Unis ou une certaine indifférence comme en Allemagne ? Eh bien sans aller jusqu’à l’hystérie, l’accueil des Parisiens a été ce mercredi soir plus que chaleureux.

Dès l’après-midi, une file d’attente se formait devant la nouvelle boutique d’Orange en haut des Champs-Elysées. Certains sont là depuis le matin ! En début de soirée, ce sont des centaines de personnes qui se pressaient dans le froid pour être les premiers à acheter le très attendu terminal, malgré un prix assez élevé (399 euros et 49 euros par mois d’abonnement minimum).

Rien à dire: l’attente est bien là, au moins 2.000 personnes seraient présentes. Les objectifs d’Orange: vendre 100.000 exemplaires du mobiles avant la fin de l’année et 500.000 abonnements en 2008 paraissent subitement atteignables lorsqu’on observe cette foule enthousiaste. Les plus sceptiques souligneront que les technophiles allaient être forcément au rendez-vous, ils attendent de voir la suite…

Doucement, le service d’ordre (et il en fallait un !), fait entrer les clients par groupe de 10. Il faut dire que la vente de l’iPhone n’est pas simple: il faut expliquer le fonctionnement de l’appareil et activer le compte.

L’ affluence et l’engouement donnent le sourire à Louis-Pierre Wenes, directeur général de France Télécom venu en terrain conquis. La presse était également au rendez-vous, des dizaines de caméras et de micros sont là pour immortaliser ce lancement et les premiers clients de l’iPhone, forcément conquis et heureux, sont immédiatement soumis à la question. « Alors content ? »

Le temps des questions et des doutes sur le modèle économique d’Apple, basé sur l’exclusivité, sur l’offensive de la concurrence et notamment SFR et Nokia, sur les possibles 30% de revenus reversés par Orange à son fournisseur, sur les quelques défauts du terminal (prix, absence de 3G) sont bien loin. France Télécom peut jubiler: toute cette opération a été orchestrée d’une main de maître, depuis les premières fuites cet été.

Seule ombre au tableau, ces ‘satanés’ syndicalistes de SUD PTT qui ont ont également voulu participer à la fête. Mais à leur façon. Une trentaine de salariés du groupe ont ainsi dénoncé « le mariage de la pomme et de l’orange » alors « qu’un emploi est supprimé toutes les heures« .

En savoir plus, en voir plus… en vidéo Nos confrères de VNUnet.fr ont pu interviewer Louis-Pierre Wenes, dg d’Orange en France, sur les Champs Elysées www.vnunet.fr/fr/news/2007/11/29/vnunet_tv_special_iphone__1____louis_pierre_wenes__un_manager_d_orange_comble_

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur