AG houleuse en perspective pour Alcatel-Lucent?

Cloud

Résultats en berne, parachute doré pour Pat Russo, action en chute libre : il pourrait y avoir du sport !

Ce vendredi se tient la deuxième assemblée générale d’Alactel-Lucent. Et autant dire que de nombreux actionnaires sont à bout de nerf. Car depuis la fusion entre le français et l’américain, rien ne vas plus.

Après une année 2007 difficile, les trois premiers mois de l’année ont encore été décevants, malgré un très important plan de réduction des coûts . Au premier trimestre, L’équipementier télécom a présenté une perte nette trimestrielle de 181 millions d’euros contre 8 millions un an plus tôt, et contre 3,5 milliards au 4e trimestre 2007 (pour cause de dépréciations d’actifs). Il s’agit de la 5e perte trimestrielle consécutive.

Mais ce sont les prévisions qui inquiètent. Compte tenu du contexte économique “incertain”, le groupe table sur un marché stable, alors qu’il pariait auparavant sur une “croissance nulle ou en légère hausse”.

Pire, le franco-américain anticipe un chiffre d’affaires annuel en baisse de 2% à 5% sur l’ensemble de l’année. Explication : la faiblesse du dollar l’impacte directement car la moitié de ses revenus est généré par la monnaie américaine.

Conséquence, le titre du groupe perd environ 5% depuis le début de l’année, après avoir chuté de 54,6% en 2007.

Rappelons qu’en octobre, le groupe annonçait la suppression de 4.000 postes supplémentaires et sa volonté d”économiser 400 millions d’euros supplémentaires d’ici à 2009. Ils viendront s’ajouter aux 1,7 milliard prévus en février en dernier. Juste après la fusion, Alcatel-Lucent supprimait 12.500 emplois dont 1.468 pour la France.

Bref, les actionnaires risquent de demander avec force des comptes. Et ils risquent d’être fortement échaudés par la 7e résolution qui sera soumise à leur vote. Elle prévoit la mise en place d’un “parachute doré” de 6 millions d’euros pour Patricia Russo, directrice générale du groupe.

“Six millions d’euros correspondent au montant maximum de deux années pleines de salaires plus la partie variable”, confirme une parole du groupe. “Etant donné les performances de 2007, le salaire de Patricia Russo a été de 1,8 million d’euros sur un maximum possible de trois millions”.

Ce parachute doré pourrait néanmoins préfigurer un départ de la directrice générale. En effet, la 13e résolution qui sera proposée en AG prévoit la suppression de la majorité du conseil d’administration des deux tiers nécessaire à la révocation et la nomination du président ou du directeur général du groupe. Désormais, la majorité simple des 14 administrateurs du conseil suffira.

Pour autant, un changement à la tête d’Alcatel-Lucent ne sera certainement pas suffisant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur