Alcatel-Lucent : Pat Russo inflexible sur le plan social

Régulations

La directrice générale de l’équipementier veut aller vite afin de rassurer
ses clients…

La mobilisation des salariés européens et français d’Alcatel-Lucent semble avoir été vaine. Le plan social touchant l’équipementier sera appliqué, le plus vite possible. Tel est la position de Pat Russo, directrice générale du géant des télécoms.

Rappelons que le groupe, en difficultés financières a annoncé 12.500 suppressions de postes dans le monde (contre 9.000 au départ, lors de la fusion) dont 1.500 en France.

Selon Dominique Campagna, élu CGT du comité européen interrogé par l’AFP, Patricia Russo a déclaré que “plus ce plan serait retardé, plus les clients s’inquiéteraient”. Selon lui, la dame de fer de l’équipementier s’est montrée “inflexible”et veut“aller vite”.

“Nous ne prévoyons pas de revenir sur le nombre global de 12.500 suppressions de postes“, souligne-t-elle dans un entretien publié par La Tribune. “Mais nous discuterons des modalités de sa mise en oeuvre”.

Elle estime que l’équipementier télécoms doit avoir “une structure de coûts compétitive” alors que “de nouveaux acteurs émergent”. En effet, l’arrivée d’une nouvelle concurrence, notamment chinoise avec Huawei et ZTE change la donne du marché.

Enfin, concernant la R&D, a tenu à rassurer. “On dit que ce plan a pour objectif de déplacer la recherche et développement vers les pays à bas coûts. Ce n’est pas vrai”, affirme-t-elle.

Ce lundi, le comité de groupe européen doit se réunir à Paris, il sera dirigé par la directrice générale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur