Alcatel s’empare de iMagic TV

Régulations

Avec cet achat, le français se positionne comme acteur incontournable de la télévision par ADSL.

L’affaire est bouclée. L’équipementier français a annoncé l’acquisition de 84% du capital de la société canadienne, pour la “modique” somme de 30 millions de dollars.

iMagic TV présente, en effet des pertes atteignant 11 millions de dollars. Mais c,est un spécialiste du logiciel middleware dédié à la télévision sur Internet. Cette brique intermédiaire permet aux abonnés Internet Adsl (haut débit) de recevoir sur leur PC des programmes télé spécifiques et personnalisables comme la vidéo à la demande (VOD). Maîtrise du processus La télévision sur Internet (ou TV Adsl) est une offre qui intéresse de plus en plus les chaînes de télévision et les équipementiers. Lucent propose déjà des solutions. En France, TF1 a déjà bien avancé sur la question. Avec ce rachat, Alcatel, leader mondial des équipements ADSL, devient un acteur majeur de ce créneau: le groupe de Serge Tchuruk contrôle désormais tout le processus de diffusion. Au coeur des réseaux, le français fournit des équipements ATM qui assurent une bonne qualité des services et, en bout de réseau, les commutateurs DSLAM, ces équipements coûteux qui font, quartier par quartie, la jonction entre le réseau et la paire de fil de cuivre de l’abonné. Avec iMagic, Alcatel maîtrise désormais la “couche” logicielle. L’équipementier pourra donc offrir une solution globale pour les fournisseurs d’accès qui souhaitent se lancer dans ce marché encore naissant. Convergence oblige, tout laisse à penser qu’à moyen terme, Adsl, télévision et PC ne feront qu’un.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur