AOL bouleverse son modèle économique, et ouvre ses services aux non abonnés

Régulations

Le FAI se distingue de ses concurrents avec une nouvelle stratégie fondée sur des contenus à la sauce Web 2.0, articulés autour d’un portail ouvert à tous. Objectif: multiplier les sources de revenus, jusque là issues principalement des abonnements

AOL fait sa révolution. Le fournisseur avait jusqu’à aujourd’hui une stratégie simple: recruter des abonnés et les fidéliser grâce à des services propriétaires comme la messagerie instantanée (AIM) ou les contenus multimédias. Une stratégie qui montre ses limites tant la concurrence dans ce secteur est acharnée. La preuve: AOL France n’a jamais réussi à rattraper son retard face à Neuf Cegetel, Free ou encore Wanadoo.

Aujourd’hui, AOL met en place une nouvelle politique qui sera appliquée à toutes ses filiales, et donc en France. Un véritable virage à 180 degrés puisque le FAI a décidé d’ouvrir son portail de contenus et ses services (comme la messagerie instantanée, AOL Photo ou le webmail) à tous les internautes, abonnés ou pas. Terminé l’environnement fermé et propriétaire d’AOL qui avait fait sa fortune mais aussi entraîné par la suite son déclin. Ces contenus, pour la plupart gratuits, seront disponibles à la demande via un portail ouvert et orienté Web 2.0, c’est-à-dire, dans lequel les internautes peuvent interagir. Traduction: AOL se rapproche de la stratégie des géants du Web comme Google ou Yahoo. Bien sûr, AOL va poursuivre ses campagnes de recrutement direct d’abonnés, une nouvelle campagne de pub va être d’ailleurs lancée. Mais le groupe entend désormais diversifier ses sources de revenus via ce portail. Des sources issues de la publicité et des contenus payants. “A la fin 2005, 78% des revenus d’AOL France provenaient de l’accès, 11% des services payants et 11% de la publicité. Notre ambition est de parvenir d’ici 2008 à une ventilation équilibrée de ces postes: 33% pour l’accès, 33% pour les services, 33% pour la publicité”, explique Carlo d’Asaro Blondo, p-dg d’AOL France. Multiplier les revenus grâce à des services et des contenus ouverts, pourquoi pas. Faut-il encore que ces contenus soient de qualité. C’est l’ambition d’AOL qui va multiplier la création de chaînes thématiques à contenus forts et interactifs. Sept chaînes existent déjà et huit seront lancées dans le courant de l’année. AOL France va mettre l’accent sur la musique (sessions live et informations exclusives, rencontre avec les artistes, web-radio) et sur la Coupe du Monde de football. Une chaîne dédiée va être lancée: on y trouvera beaucoup d’infos, des images des matchs mais pas de vidéos… Ces chaînes thématiques mettront l’accent sur l’interactivité, elles ont donc été conçus à la sauce Web 2.0. Explications: quel que soit le contenu, les internautes doivent pouvoir réagir, contribuer, discuter au sein de communautés (blogs…): “il devient contributeur et bénéficiaire de l’offre”, explique Benjamin Faes, Directeur de l’audience chez AOL France. Enfin, AOL France devrait “bientôt” diffuser In2TV, la télévision gratuite d’AOL qui reprend les grandes séries de la Warner. Il s’agit d’un service gratuit financé par la publicité (lire nos articles). Ce nouveau business model pour AOL doit lui permettre de sortir de la sacro-sainte logique unique de l’abonnement. Mais en proposant un portail ouvert notamment financé par la pub, AOL espère bien aussi mettre en place un bon produit d’appel pour recruter de nouveaux abonnés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur