AOL et Reuters marient leurs messageries instantanées

Régulations

L’union fait une victime: Microsoft dont la technologie était utilisée par Reuters

L’accord entre les deux géants permettra aux utilisateurs de leurs services respectifs de messagerie instantanée de communiquer entre eux. AOL dispose de la plus importante base d’utilisateurs de messagerie instantanée, ses services ICQ et AIM comptant quelque 60 millions d’inscrits actifs. Reuters Messaging revendique pour sa part environ 50.000 utilisateurs actifs hebdomadaires.

Ce mariage a pour conséquence de laisser Microsoft sur le bord du chemin. En effet, une partie du service de Reuters, destiné avant tout à des usages professionnels, utilise des technologies logicielles développées par Microsoft. Mais selon les deux partenaires, Microsoft n’est pas impliqué dans l’accord dévoilé ce 9 septembre. Aucun lien avec Microsoft “Il n’y a absolument aucun lien avec Microsoft dans la relation [de Reuters] avec AOL”, a expliqué David Gurle, directeur des services collaboratifs de Reuters, qui dirigeait l’activité de messagerie d’entreprise de Microsoft avant de rejoindre le groupe britannique en avril. L’accord entre Reuters et AOL, dont les conditions financières n’ont pas été dévoilées, devrait prendre effet dans le courant du premier trimestre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur