Apple va cacher son service iTunes vidéo au Luxembourg

Régulations

Apple n’a pas besoin de s’offrir
Sealand
pour contourner les règles de diffusion des films

L’idée du géant de l’informatique et de profiter des largesses réglementaires du duché pour inonder le reste de l’Europe avec des contenus vidéos (notamment des séries et des films) ne respectant pas les règles de chronologie de diffusion, notamment en France.

L’industrie française ne devrait pas rester longtemps muette face à l’intention de la pomme qui a confirmé le lancement européen de iTunes vidéo, sa plate-forme de vente en ligne de vidéos à Luxembourg.

L’astuce d’Apple est simple. Le groupe va en effet pouvoir diffuser des vidéos sans avoir se soucier du système de chronologie de diffusion de l’Hexagone pour préserver les différentes exploitations d’une oeuvre audiovisuelle, Cinéma, DVD et VOD.

Selon le Figaro, iTunes rendrait disponibles les séries aussitôt après leur diffusion en Grande-Bretagne, même si elles n’ont pas encore été diffusées en France, en Italie ou en Espagne.

L’information a été confirmée mardi 30 janvier par le Ministre de l’Économie du Grand Duché, Jeannot Krecké.

“Apple va étendre ses activités de commerce électronique au Luxembourg en lançant au printemps prochain sa plate-forme iTunes Video pour la vente de vidéos en Europe. L’extension des activités d’Apple au Grand-Duché s’inscrit dans la continuité de la politique que le gouvernement luxembourgeois mène depuis plusieurs années pour attirer les entreprises des nouvelles technologies et de commerce électronique”, a indiqué le ministre, confirmant des informations de presse.

Enfin, selon le ministre, les dirigeants de la firme américaine ont ” discuté depuis plusieurs mois” avec les autorités luxembourgeoises pour l’implantation de cette plate-forme.

Rappelons qu’Apple a ouvert en 2005 à Luxembourg iTunes Music Store, sa plate-forme européenne pour la vente de musique en ligne.

Le groupe avait choisi le Grand-Duché en raison du taux de TVA très avantageux sur les services en ligne, notamment le téléchargement de contenu. Rappelons que ce taux s’élève à 15% au Luxembourg, contre 19,6% en France par exemple. Il s’agit de l’un des taux de TVA les plus bas en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur