Avec le rachat de S+G, Bull se renforce dans les supercalculateurs

Cloud

Il s’agit de l’investissement le plus important du français depuis trois ans

Le calcul haute performance (HPC) fait désormais partie des axes stratégiques pour Bull. Le français appuie sur l’accélérateur en annonçant le rachat de l’allemand Science+Computing AG (S+C). Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé mais Bull souligne qu’il s’agit de son plus important investissement depuis 2005.

L’opération“permet à Bull de prendre une position significative sur le marché clé qu’est l’Allemagne”,déclare Didier Lamouche, p-dg de Bull, cité dans le communiqué. L’Allemagne est en effet le premier marché européen du HPC.

Et d’ajouter :“Bull et S+C vont ensemble insuffler une dynamique au marché du HPC en Europe, S+C apportant à la fois son expérience dans les solutions et les services à ses clients des secteurs automobile et industriel, et contribuant à accroître l’offre de Bull dans les services d’infrastructure”.

S+C emploie 200 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 26 millions d’euros au cours de l’exercice 2007/08 (clos fin juin). Ses principaux clients sont issus des secteurs de l’automobile, de l’aéronautique et des industries connexes.

Rappelons qu’en moins de trois ans, Bull a déployé plus de 100 supercalculateurs dans plus de 15 pays, sur 3 continents. Jülich, premier centre de Calcul Haute Performance d’Allemagne et l’un des premiers dans le monde, a confié à Bull la conception d’un supercalculateur de 200 Teraflops (200.000 milliards d’opérations par seconde).

Dans le même temps, Bull a annoncé la signature d’un accord définitif portant sur l’acquisition par Ingenix de ses activités de solutions Medicaid. Elles sont principalement dédiées aux secteurs de la santé et aux services autour de l’action sociale aux Etats-Unis.

Commentant cette cession, Didier Lamouche, président directeur général de Bull, a déclaré: “Il s’agit d’activités de «niche» pour le groupe, ce qui nous a amenés à accepter l’offre d’Ingenix. Nos clients sont assurés de la continuité de tous les contrats de support et de service en cours aux Etats-Unis. Bull poursuit ainsi sa focalisation sur ses activités stratégiques principales”.

Le repositionnement de Bull vers les services et les nouvelles offres ‘HPC’ et stockage permet au groupe de renouer avec la profitabilité. Pour son premier semestre, le français a généré un chiffre d’affaires de 550,6 millions d’euros. Les activités “Services et Solutions” affichent une forte croissance, de 19,9%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur