Baisse en trompe l’oeil des tarifs téléphoniques de Free

Régulations

Le prix des appels passés vers un mobile baisse mais seulement si on téléphone suffisamment longtemps. Et le FAI impose désormais un coût de connexion…

Free, le trublion de l’Internet se targue d’être le plus innovant, le moins cher. Et c’est souvent le cas. Mais le fournisseur joue parfois avec les mots et les chiffres. Dernier exemple en date: son annonce d’une baisse des tarifs des communications téléphoniques passées depuis la fameuse Freebox.

Pour les appels vers l’étranger, rien à dire. Les appels vers certains pays diminuent significativement. La baisse minimum est de 34%, et va jusqu’à -90% pour la Thaïlande. Mais pour les appels vers les mobiles, ça coince. Au départ, à 0,19 euros la minute à la seconde dès la première seconde vers tous les mobiles en France métropolitaine, Free l’emportait haut la main. Changement de méthode de calcul depuis le 1er février, Free établit un nouveau coût de connexion de 0,29 euros pour Bouygues, et de 0,21 euros pour Orange et SFR. Une somme due dès la première seconde de communication avec le correspondant ou son répondeur. De quoi alourdir la facture. Mais surtout, si le tarif à la minute baisse de façon significative (0,05 euros TTC par minute vers Orange France et SFR, 0,13 euros TTC par minute vers Bouygues Télécom), cette baisse varie selon l’opérateur et la période (heures pleines, heures creuses). Et les abonnés du FAI de dénoncer une baisse en trompe l’oeil. Selon l’association UFC Que Choisir, alors que le précédent tarif était appliqué 24 h/24, le nouveau n’est disponible qu’en heures creuses, les soirs de la semaine, de 21 h 30 à 8 heures, ainsi que les samedis après-midi, dimanches et jours fériés. Dans la journée, le tarif passe en fait à 16 centimes la minute vers les mobiles Orange et SFR et à 28 centimes vers les mobiles Bouygues. Selon le site spécialisé FreeNews qui décortique les prix et les fofaits du FAI; vers Orange et SFR, le tarif baisse à partir de 7 minutes de communications en heures pleines, et 1min 30sec en heures creuses Vers Bouygues les tarifs ne diminuent qu’en heures creuses et au bout de 4min 50sec d’appel. Il faut donc appeler longtemps pour profiter de la baisse. Ce qui ne va pas plaire à tout le monde. Mais Free, beau joueur, annonce qu’il est possible de renoncer à cette baisse des tarifs en leur envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception accompagnés de la mention : « Volonté expresse de conserver les tarifs valables en janvier 2005 ». Le courrier devra impérativement être envoyé avant le 20 février 2005 (cachet de la poste faisant foi). Mais, comme le souligne l’UFC Que Choisir, Free a préféré rester discret sur cette possibilité. Certainement pour éviter que de trop nombreux abonnés y aient recours.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur