BenQ Siemens dévoile sa stratégie

Régulations

Le nouveau propriétaire de Siemens Mobile affiche ses hautes ambitions et lance les hostilités avec la sortie de ses premiers combinés 3G

Le géant asiatique veut réussir là où Siemens a échoué. Pour mémoire, le très déficitaire Siemens Mobile a été racheté en juin dernier par le taiwanais BenQ pour un montant non révélé.

Un accord de licence autorise BenQ Mobile à exploiter la marque Siemens pour une durée de 18 mois. BenQ Mobile pourra utiliser les deux marques conjointement pendant une période de transition durant les cinq prochaines années. Aujourd’hui, le groupe d’électronique annonce donc le lancement de BenQ Siemens. “La nouvelle société s’attachera à étendre son offre de produits 3G et à exploiter les compétences de BenQ en matière de multimédia, afin de différencier sa gamme de produits”, explique l’entreprise. “Nous disposons des ressources et de la motivation requises pour donner un nouveau souffle au marché en 2006, notamment dans le domaine de la 3G. Notre stratégie sera de développer notre activité téléphonie en vue d’augmenter de façon significative notre part de marché”, souligne Jerry Wang, Vice-President & Chief Marketing Officer de BenQ Corporation. Le fabricant semble donc s’orienter vers une offre 3G, le segment qui aujourd’hui progresse le plus vite. “Le groupe s’engage à ce qu’au moins un tiers des produits lancés en 2006 soient des produits 3G”. Et pour joindre les actes à la parole, le groupe annonce le lancement de trois téléphones aux couleurs de la nouvelle marque : les EF81, S68 et S88. La marque aura également pour ambition de mettre l’accent sur le multimédia : trois modèles sur quatre intégreront un lecteur MP3 ou une radio FM et un téléphone sur deux sera équipé d’un appareil photo de 1,3 mégapixel minimum. Côté objectifs financiers, BenQ Mobile souhaite atteindre la stabilité financière de son activité d’ici la fin 2006, notamment grâce à la simplification de toutes les structures opérationnelles de la société afin d’optimiser son efficacité. Par ailleurs, le chiffre d’affaires global de BenQ devra passer de 5 à 10 milliards de dollars en un an! BenQ Mobile a également l’objectif ambitieux d’améliorer son résultat net chaque trimestre. Dans son communiqué, la société souligne qu’elle a réussi à réduire ses pertes d’exploitation au cours des derniers mois de l’année 2005. Le challenge est difficile, Siemens n’a jamais réussi à faire progresser sa filiale qui a plafonné sous les 6 % de part de marché. Mais son nouveau propriétaire est confiant. “Nous envisageons l’avenir avec beaucoup de fierté et de confiance”, déclare ainsi son président.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur