Bill Gates est reçu à l’Elysée – pour défendre Windows?

Régulations

En profitant d’un entretien avec Jacques Chirac, le président de Microsoft peut espèrer convaincre les administrations de ne pas céder aux sirènes de l’ « open-source »

Un peu partout en Europe et dans le monde, les administrations publiques réfléchissent sérieusement à des solutions informatiques alternatives à Windows. Linux et l’« open-source » sont sur toutes les bouches en raison de coûts plus faibles en théorie. Certaines villes comme Munich en Allemagne ou Vienne en Autriche ont déjà passé le cap. Pour Microsoft, il n’y a pas encore le feu au lac mais la situation est suffisamment délicate pour que Bill Gates en personne se transforme en VRP de luxe afin de défendre les produits de sa firme. Après un passage au Danemark, l’homme le plus riche de la planète se trouve ce mercredi 17 novembre à Paris. Une étape importante pour le fondateur de l’éditeur : la capitale envisage également de faire migrer son parc informatique (17.000 postes) vers Linux. La perte de Paris pour Microsoft serait très difficile à digérer. Bill Gates a commencé sa journée par un discours lors d’une conférence sur “l’administration électronique et ses perspectives”, réunissant plus de 100 décideurs publics de l’Etat, des collectivités locales, du monde de la santé et de la Sécurité Sociale. Une occasion unique pour défendre ses positions. Les dirigeants de Microsoft France ont notamment indiqué qu’ils multiplieraient les efforts pour ne pas perdre le marché de la Mairie de Paris. La firme est même prête à d’importants rabais (lire notre article). Unesco et Jacques Chirac également au programme

Bill Gates s’est également à l’UNESCO, où il a signé avec le directeur général Koïchiro Matsuura, un accord de coopération visant à réduire la “fracture numérique” entre pays du nord et du sud. Le président de Microsoft a ensuite signé avec Bernard Charles, p-dg du groupe de logiciels Dassault Systèmes, un “accord stratégique” (voir notre article). Puis, le fondateur de Microsoft s’est rendu à l’Elysée pour une rencontre avec le Président de la République Jacques Chirac. Enfin, le “Club Junior-Entreprises” (CNJE) a organisé autour de Bill Gates une “interview”, qui s’est déroulée à L’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM) devant plus de 800 étudiants de grandes écoles commerciales, d’ingénieurs ou d’universités.

“Le plus grand entrepreneur de ce siècle” a développé “sa vision de l’avenir avant de répondre aux questions des futurs décideurs”, indique le CNJE.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur