Bill Gates veut charmer les journalistes…

Régulations

Devant un parterre de journalistes, membres de la Newspaper Association of America, Bill Gates s’est présenté comme un revendeur, et non un concurrent de la presse

Les rapports entre Microsoft et les journalistes ont souvent été ambigus et conflictuels. La presse s’est souvent faite le porte-parole des opposants à Microsoft; c’est le lot commun des leaders, monopolistiques ou non.

La tension a atteint son paroxysme au milieu des années 90, lorsque Microsoft a lancé son projet Sidewalk, un réseau national de guides locaux. Ce projet avait entraîné une levée de boucliers, car la profession soupçonnait Microsoft de vouloir drainer la publicité locale sur son réseau. Les relations avec les patrons de presse s’étaient finalement apaisées lorsque Microsoft avait revendu Sidewalk à Citysearch.com. Bill veut-il imposer sa vision de la presse numérique? C’est donc plus en démonstrateur que Bill Gates s’est présenté devant des journalistes réunis à l’occasion de l’assemblée générale de la Newspaper Association of America. Il était d’ailleurs accompagné de trois de ses ingénieurs, qui ont assuré des démonstrations. Donc intervention orientée technologies, pour Bill Gates, qui a réaffirmé que la première décennie du 21è siècle serait la “décennie digitale“. Et que “sur ce point, les gens sous-estiment l’avancée des technologies“. Des outils pour traiter et partager l’information Pour la presse, le patron de Microsoft propose “une nouvelle voie dans la relation avec le lecteur, et de nouveaux processus dans la manière de rassembler et de traiter l’information“. Pour étayer son discours, Bill Gates s’est appuyé sur le Tablet PC, dont il attend une nette amélioration s’agissant de la lisibilité grâce à l’utilisation de ClearType. Il a d’ailleurs présenté une version Tablet PC de ‘The New Yorker’, sur laquelle s’animait une publicité pour ‘Audi’. Par ailleurs, Bill Gates a démontré la capacité des applications de Microsoft à se focaliser sur un marché, à absorber d’énormes volumes d’informations, et à les restituer sous la forme de produits ‘packagés’. Mais l’assistance a surtout été conquise par la présentation d’un outil de prise de notes: OneNote. Avec cela, difficile de dire si Bill aura pu changer les vieilles habitudes des journalistes !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur