Bourse : Alcatel, leader du numérique en Chine

Cloud

Séance du mardi 11 mars : les achats à bon compte n’ont pas suffi à redresser le marché boursier

Sixième séance consécutive à la baisse pour la Bourse de Paris. Le CAC40 perd 0,8% à 2.493,42 points, mais semble vouloir se reprendre avec un volume d’échanges qui tend à s’étoffer. La barre des 2.500 points est cependant enfoncée, et la crise diplomatique entre la France et les Etats-Unis ne permet pas d’envisager une reprise dans l’immédiat.

Le bras de fer diplomatique sur l’Irak profite au dollar, et réduit la progression du prix du baril de brut. Une démonstration de la position des investisseurs, majoritairement opposée à la guerre. Paris profite des achats à bon compte La tentative de redressement du marché a été portée par les achats à bon compte sur Altran, en progression de 7,04% à 2,28 euros, Vivendi Universal, 6,28% à 11,85 euros, Cap Gemini, 5,39% à 22,30 euros, EADS, 4,92% à 6,82 euros, France Telecom, 4,70% à 18,27 euros, Infogrames, 3,86% à 2,15 euros, Wanadoo, 2% à 4,60 euros, ou Orange, 1,80% à 7,34%. Alcatel, dont le titre chute de 0,83% à 5,95 euros à la suite de l’avertissement de Nokia, confirme sa position de leader sur le numérique en Chine. Sa filiale Alcatel Shanghai Bell a annoncé la livraison d’un million de lignes d’abonnés numériques en 2002, un record, et une progression de 200% par rapport à 2001. Selon le Los Angeles Times, Vivendi Universal Games, la filiale jeux vidéo de Vivendi Universal, aurait racheté l’activité jeux vidéo de Fox Entertainment. Un choix stratégique pour l’éditeur, car la filiale de News Corp ne crée pas de jeux, mais développe des franchises, à l’image de la série “Buffy contre les vampires”. Wall Street dérape en territoire négatif Profitant des achats à bon compte et de la perspective d’une nouvelle baisse des taux de la Réserve fédérale, la Bourse de New York a fait illusion durant la séance, avant de s’effondrer durant la dernière heure de cotation. Le Dow Jones baisse de 0,58% à 7.524,06 points, son plus bas niveau des cinq derniers mois, et le Nasdaq de 0,54% à 1.271,47 points. Sur le front des valeurs technologiques, Nokia a apporté son bémol en lançant un avertissement sur ses résultats à mi-trimestre. Avec la chute des ventes de l’activité ‘réseaux’ et le succès relatif de ses téléphones portables à écran couleur auprès des consommateurs, le premier fabricant mondial de téléphones mobiles anticipe une chute de ses résultats au premier trimestre. En Italie, le conseil d’administration de la holding de télécoms Olivetti a approuvé la fusion avec sa filiale Telecom Italia, en accord avec le conseil d’administration de cette dernière.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur