Bourse : Alstom profite de l’engagement de l’Etat

Cloud

Séance du mercredi 6 août : mitigée à New York, en repli à Paris, la Bourse souffre des prises de bénéfices, et les valeurs technologiques se dépriment un peu des résultats jugés décevants de Cisco

Les hésitations de la Bourse de New York et la chute du Nasdaq sur Cisco ont entraîné la Bourse de Paris dans le rouge. Le CAC40 a perdu 1,93% à 3.126,15 points, malgré la reprise de la cotation d’Alstom à la hausse.

Wall Street a terminé sur une note mitigée, positive pour le Dow Jones, qui a progressé de 0,28% à 9.061,74 points, tandis que le Nasdaq déprimait sous l’effet de Cisco, dont les perspectives jugées décevantes ont compté plus que les bons résultats trimestriels. Le Nasdaq a perdu 1,24%à 1.652,68 points.

L’engagement de l’Etat dans Alstom, qui détiendra 31,5% du groupe, si la Commission européenne donne son aval, profite au titre qui n’est plus suspendu. Il gagne 7,14% à 3,30 euros.

Les perspectives de Cisco Systems, premier fournisseur mondial d’équipements de réseaux internet, ont déçu les investisseurs. Pourtant, les résultats du trimestre fiscal clôt au 31 juillet enregistrent une progression.

Le titre Microsoft a été chahuté à la suite de l’annonce de la réunion de nouvelles preuves dans la procédure d’abus de position dominante menée par la Communauté européenne.

Après une forte progression à la suite de ses résultats positifs, Business Objects doit maintenant faire face aux prises de bénéfices. Le titre a perdu 6,18% à 21,57 euros.

SBC Communications, opérateurs télécoms américain, se lance à son tour dans la course au Wi-Fi. Il a annoncé le déploiement de 6.000 spots d’accès à l’internet haut débit sans fil avant la fin de 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur