Bourse : Bull bondit, Ubi Soft se redresse, Sagem recule

Cloud

Fin de semaine sous tension avec la proximité des élections américaines, qui auront plus affecté les places boursières européennes que Wall Street. La Bourse de Paris a plutôt mal accueilli le projet de fusion entre Sagem et Snecma

La

Bourse de Paris a mis fin à trois séances consécutives à la hausse, et termine la semaine sur une note négative. Ce vendredi 29 octobre, le CAC40 recule de 0,40% à 3.706,82 points. Sur la semaine, le CAC totalise néanmoins un gain de 0,53%. A quelques jours des élections américaines, la Bourse de New York s’est montrée prudente. Le Dow Jones a gagné 0,23% à 10.027,47 points, tandis que le Nasdaq perdait 0,04% à 1.974,99 points. Les marchés européens ont marqué le pas après la publication de la croissance du PIB des Etats-Unis, à 3,7% alors que les analystes attendaient 4,2%. De son côté, l’indice de confiance PMI de Chicago enregistre une baisse, attendue mais moins forte que prévue. En France, le nombre de demandeurs d’emploi recule légèrement de 0,3%, mais le taux de chômage reste stable, à 9,9%. L’indice de confiance des ménages français continue de reculer, de 2 points à -19. Le dollar se reprend, à 1,2719 dollar pour 1 euro. Le baril de pétrole brut suit le même mouvement, et termine la semaine à 55,67 dollars. Sagem, après l’annonce du rapprochement avec la motoriste Snecma (lire notre article), perd 9,34%. L’opération ne semble pas satisfaire la majorité des investisseurs, qui s’interrogent sur sa pertinence ! Le rapprochement profite cependant au secteur : Snecma gagne 3,73%, rien de surprenant ! Areva, qui possède environ 17% du capital de Sagem, en profite pour prendre 0,21%. Thales progresse de 2,61%. Le groupe informatique Bull bondit de 12,82% après la publication de son résultat semestriel à 2,2 millions d’euros, presque doublé par rapport à la période identique en 2003, à 1,3 million. La publication de son chiffre d’affaires trimestriel supérieur aux attentes a permis à Ubi Soft de mettre fin à plusieurs semaines de tension et au titre de gagner 6,76%. Après l’inquiétude à la suite du report des dates de sortie de plusieurs jeux, le maintient des perspectives du groupe de jeux vidéo a rassuré le marché. France Telecom gagne 1,54% sur la confirmation d’une offre sur sa participation de 36% dans TDF.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur