Bourse : démission surprise du patron d’Ingenico

Régulations

Le discours prudent du président de la Fed a lancé une vague de prises de
bénéfices, comme en attestent les valeurs technologiques

Lors de son intervention devant une commission du Congrès, Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) a pointé le danger des pressions inflationnistes et le prolongement de la crise immobilière. Une vision qui n’a pas rassuré les marchés.

En reportant à 2008 le rebond de l’activité aux Etats-Unis, le patron de la Fed pourrait bien avoir lancé une vague de prises de bénéfices. Sans pour autant s’être avancé sur l’évolution des taux directeurs ! Seuls de bons résultats d’entreprises pourront limiter les dégâts?

La Bourse de Paris, qui a ouvert à la baisse, a fait mine de se redresser, pour finalement plonger après le discours du président de la Fed, et échouer à préserver les 6000 points. Le CAC40 a chuté de -1,69 % à 5.995,97 points.

La Bourse de New York a terminé en baisse, au discours de la Fed se sont ajoutés des résultats d’entreprises jugés décevants. Le Dow Jones a reculé de -0,38 % à 13.918,22 points et le Nasdaqde -0,47 % à 2.699,49 points.

L’euro a atteint un nouveau record historique dans la matinée, à 1,3834 dollar, avant de se replacer à proximité des 1,38 et terminer à 1,3812 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole a flirté avec les 75 dollars, pour terminer à la clôture de Wall Street à 75,28 dollars le baril de brut léger au Nymex.

Le climat boursier n’était déjà pas favorable, mais en annonçant sans explication la démission d’Amedeo Angelo, l’homme à l’origine du redressement financier du groupe, et son remplacement par Philippe Lazare au poste de Directeur général, Ingenico a désagréablement surpris les marchés, au point que le titre a été fortement sanctionné avec une chute de -6,48 %.

Les valeurs des semi-conducteurs sont à la peine après la déception des résultats trimestriels d’Intel. STMicroelectronics a reculé de -1,05 %.

Les hausses se sont faites rares chez les technos : Gemalto 3,36 %, Oberthur CS 0,72 %, Ubisoft 0,44 %, Neuf Cegetel 0,41 %, Iliad 0,28 %, Soitec 0,15 %, Business Objects 0 %.

Elles ont majoritairement joué la baisse sous les prises de bénéfices : Thomson -0,14 %, Sopra Group -0,28 %, Alcatel-Lucent -0,39 %, Alten -0,50 %, Vivendi -0,59 %, France Télécom -0,68 %, GFI Informatique -0,99 %, Altran -1,09 %, Atos Origin -1,38 %, Capgemini -1,57 %, EADS -1,80 %, Dassault Systèmes -1,81 %, Steria -1,89 %.

A Wall Street, Intel a déçu sur ses résultats, et le titre a chuté de -4,82 %. Idem pour Yahoo, mais avec des résultats plus inquiétants, dont le titre a également chuté de -4,82 %.

Electronic Arts a progressé de 1,19 %, Microsoft 0,46 %, IBM 0,28 %, Oracle 0,15 %. Adobe a perdu -0,12 %, Sun -0,19 %, Apple -0,57 %, eBay -0,58 %, Amazon.com -0,64 %, Applied Materials -0,64 %, Dell -0,69 %, HP -0,78 %, Symantec -0,81 %, Cisco -0,98 %, Google -0,99 %, Nvidia -1,84 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur