Bourse : glissade dans le rouge après la chute de Thomson

Cloud

Les places boursières se sont repliées sous l’effet des prises de bénéfices, l’indice vedette de la Bourse de Paris a franchi la barre des 5000 points dans la matinée, avant de reculer nettement, entraîné par la chute de Thomson

Lanterne rouge à la Bourse de Paris, le titre

Thomson a plongé de -16,08 %, plus de 7 % du capital du groupe ayant changé de mains en cours de séance. Le recul du chiffre d’affaires du groupe au quatrième trimestre n’a pas permis de répondre à l’objectif attendu par les analystes. À l’inverse, Alcatel a pris la tête de l’indice, avec une progression du titre de 3,30 %. L’équipementier télécoms a publié des résultats sensiblement supérieurs aux attentes, et vise désormais une croissance de son chiffre d’affaires supérieure à 10 %. La Bourse de Paris a suivi le mouvement à la baisse imprimé par ses homologues et amplifiée par Thomson qui a décroché. Le CAC 40 a terminé sur une perte de -1,43 % à 4.927,89 points. La publication d’indices économiques en baisse a fait reculer la Bourse de New York. Le Dow Jones se a perdu -0,93 % à 10.851,98 points et le Nasdaq -1,25 % à 2.280,57 points. Le département américain du travail a publié une baisse de la productivité de -0,6 % au quatrième trimestre, là où en rythme annuel les économistes attendaient une progression de 1,2 %. La statistique a pesé lourdement sur Wall Street, et la nouvelle baisse des inscriptions hebdomadaires à 273 000 – le chiffre le plus bas depuis juin 2000 – n’a pas suffi à rassurer les investisseurs. Le dollar est indécis, l’euro se redresse légèrement à la suite de la publication des statistiques américaines, à 1,2094 dollars pour 1 euro. En revanche, le cours du baril de pétrole brut léger s’affiche en forte baisse et passe sous la barre des 65 dollars, à 64,68 dollars. Ce fut une bien mauvaise journée pour les technos, à quelques très rares exceptions près. En publiant des prévisions pour le trimestre en cours inférieures aux attentes des investisseurs, le titre de Business Objects a plongé de -6,08 %. Quant à Altran, en affichant une baisse de son chiffre d’affaires au quatrième trimestre, il a attiré l’attention des investisseurs qui ont sanctionné le titre par un recul de -3,77 %. Les valeurs technologiques se sont massées dans le rouge. France Télécom a perdu -3,06 %, Atos Origin -2,3 %, Vivendi Universal -2,38 %, Ubi Soft -2,34 %, Iliad -2,23 %, Dassault Systèmes. 2,12 %, Oberthur 1,93 %, Capgemini -1,77 %, Infogrames -1,68 %, STMicroelectronics -1,44 %, Sopra Group -1,36 %, GFI Informatique -1,5 %, Alten -0,72 %, Soitec -0,57 %, Unilog -0,21 %. A Wall Street, Amazon.com a reculé de -2,82 % dans l’attente de ses résultats trimestriels. Les valeurs technologiques américaines ont suivi le même chemin que leurs homologues européennes, et se sont massivement placées dans le rouge. Apple a perdu -4,40 %, eBay -2,99 %, Adobe -2,76 %, Dell-2,55 %, Applied Materials 2,43 %, Electronic Arts -2,15 %, Yahoo -2,14 %, Intel -1,62 %, Oracle -1,51 %, Microsoft -1,28 %, Cisco -1,13 %, Hewlett-Packard -1,02 %, IBM -0,87 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur