Bourse : le rebond de France Télécom

Cloud

Sur un marché morose, qui s’est attardé dans le rouge, l’ouverture à la hausse de Wall Street a permis aux places boursières européennes de terminer proche de l’équilibre. De bons résultats profitent, à France Télécom, mais pas à tous: les SSII ont été chahutées

France Télécom a publié des résultats en ligne avec les attentes, et même légèrement supérieurs au consensus. Ses objectifs pour l’exercice 2006 sont eux aussi en ligne. Le groupe prévoit de distribuer un dividende net de 1 euro, plus que doublé par rapport aux dividendes versés en 2005, et 1,20 pour 2006. Le titre France Télécom a bondi de 3,06 %. Il aura fallu cumuler le rebond de France Télécom et l’ouverture de Wall Street à la hausse pour que la Bourse de Paris termine de justesse sur une hausse. Le CAC 40 a progressé de 0,08 % à 4.961, 09 points. La Bourse de New York a affiché une très nette progression, profitant de la détente sur le pétrole et de statistiques économiques favorables. Le Dow Jones a gagné 1,25 % à 11.028,39 points et le Nasdaq 1 % à 2.262,17 points. Au quatrième trimestre 2005, le PIB de la zone euro a progressé de 0,3 %, et 0,4 % pour l’Union européenne élargie aux 25. L’indice ZEW du climat des affaires en Allemagne est ressorti inférieur aux attentes pour le mois de février, à 69,8 contre un consensus à 71 équivalant à celui de janvier. Les ventes au détail aux États-Unis ont progressé de 2,3 % en janvier, à la surprise générale. Mais la croissance des ventes en décembre a été revue à la baisse à 0,4 %, contre 0,7 % annoncé précédemment. En décembre, les stocks des entreprises ont augmenté de 0,7 %, légèrement au-dessus des attentes des analystes. Le dollar continue de se redresser, à 1,1876 dollar pour 1 euro. Le cours du baril de pétrole brut léger est venu frôler la barre des 61 dollars, à 61,03 $. C’est la déconvenue pour les valeurs technologiques, en particulier les SSII qui malgré des résultats très encourageants, avec des progressions de leur chez d’affaires de l’ordre de 20 %, ont dû s’inscrire en repli, subissant la morosité des marchés. À l’exemple de Steria qui a reculé de -2,20 % et de Sopra Group -2,09 %. Les valeurs technologiques ont évolué en ordre dispersé. Alten a gagné 3,13 %, Unilog 2,98 %, Axalto 1,38 %, Vivendi Universal 0,75 %, Cap Gemini 0,73 %, Ubi Soft 0,31 %. Soitec a perdu -1,68 %, Dassault Systèmes -1,4 %, Business Objets -1,05 %, Altran Technologies -0,95 %, Thomson -0,62 %, GFI Informatique. 0,43 %, Alcatel -0,42 %, Iliad -0,18 %, Oberthur CS -0,14 %, STMicroelectronics. 0,13 %. À Wall Street, Qwest Communications International, quatrième opérateur de téléphonie locale américain, a creusé sa perte par l’anticipation d’un remboursement de sa dette. Dans le même temps, son chiffre d’affaires a augmenté de 1,3 % à 3,5 milliards de dollars, ce qui crée une surprise dans le monde des télécoms où la téléphonie fixe s’effondre au profit de la téléphonie mobile. Le titre a gagné 1,69 %. Les technos américaines ont su tirer profit de la tendance favorable. Apple a gagné 4,54 %, Hewlett-Packard 2,36 %, Applied Materials 2,17 %, Yahoo 2,12 %, Sun 1,39 %, Dell 1,36 %, Intel 1,14 %, eBay 1,09 %, Amazon.com 1,03 %, Microsoft 0,99 %, Cisco 0,77 %, IBM 0,81 %. On notera que Oracle a perdu -0,88 %, Google -0,69 %, Symantec -0,29 % et Adobe -0,16 %


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur