Bourse : les technos à la hause mais le pétrole mène la danse

Cloud

L’évolution de la cotation du brut continue de peser sur les places boursières. La Bourse de Paris se redresse malgré les hésitations de Wall Street et freinée par le pétrole

La

Bourse de Paris a été marquée par les indécisions autour du cours du pétrole. Bien engagé dans la matinée, elle se replie dans l’après midi alors que le brut remonte, mais termine cependant en positif. Le CAC40 gagne 0,60% à 3.628,82 points. Indécise, la Bourse de New York termine sur une note contrastée. Le Dow Jones a fait illusion à l’ouverture, avant de se contracter et de terminer stable sur une baisse symbolique de 0,08% à 9.958,43 points. Le Nasdaq, en meilleure forme, s’adjuge une progression de 0,57% à 1.922,98 points. Le week-end a été fertile en rebondissements sur le pétrole. L’Arabie Saoudite a proposé à l’Opep un relèvement de la production, mais l’organisation a refusé de suivre son premier producteur. L’Arabie Saoudite a donc décidé de relever seule ses quotas, entraînant le brut à la baisse l’espace de quelques heures. Mais le baril est reparti à la hausse dans l’après midi, pour finalement clôturer en hausse à Wall Street, à 41,70 dollars, en progression de 4,7%. Ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir, et en particulier pour le dollar qui repart à la baisse et confirme le positionnement de l’euro au dessus de la barre des 1,20, à 1,2008 dollar pour 1 euro. Le drame du terminal de l’aéroport de Roissy n’a pas affecté la Bourse de Paris, hormis certaines valeurs de la construction. En particulier Eiffage et Vinci qui ont participé à la construction des structures du terminal 2E qui s’est effondré. Les valeurs technologiques se redressent. Highwave Optical gagne 4,8%, Gemplus 4,4%, Dassault Systèmes 3,6%, Business Objects 2,7%, STMicroelectronics 1,7%, France Telecom 1,4% et Alcatel 1,2%. A quelques jours de la publication de ses résultats annuels, qui seront publiés jeudi, Infogrames met fin à une semaine positive et perd 2,75%. Le marché a bien accueilli l’annonce par Lucent du rachat du spécialiste de la téléphonie sur internet Telica, pour 295 millions de dollars. Le titre, pourtant secoué pas divers scandales portant sur sa comptabilité, gagne 0,94%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur