Bourse : les technos plongent après Intel

Cloud

Les valeurs technologiques, dans leur quasi-totalité, plongent à la suite d’Intel, dont l’avertissement sur les résultats du trimestre en cours a sonné l’ordre de retraite? La Bourse de Paris réussit cependant à se maintenir en progression, mais Wall Street plonge

La déception d’Intel, qui a publié un avertissement sur ses résultats pour son troisième trimestre en cours, a entraîné les marchés boursiers à la baisse à la suite des technos, ce vendredi 3 septembre.

La Bourse de Paris a pourtant su conserver son avance, malgré la chute des valeurs technologiques. Le CAC40 termine la semaine sur une note positive et progresse de 0,90% à 3.665,94 points. Sur la semaine, la Bourse de Paris enregistre un solde positif de 0,5%. La séance a été plus difficile à la Bourse de New York, où les prévisions d’Intel ont pesé lourdement sur les valeurs technologiques, avec le Nasdaq qui perd 1,55% à 1.844,48 points. Le Dow Jones limite ses pertes à l’issue d’une séance qui s’est finalement révélée très calme, et recule de 0,29% à 10.260,20 points. Le chiffre mensuel du chômage aux Etats-Unis, en repli à 5,4% alors que les analystes annonçaient 5,5%, a rassuré le marché. C’est le taux le plus bas enregistré depuis octobre 2001, mais qui dénote aussi une progression limitée des créations d’emplois. Le cours du pétrole est resté stable au Nymex, où le baril de brut léger s’échange à 44,2 dollars. Le dollar enregistre une seconde séance consécutive à la hausse, le marché des changes a été rassuré par la baisse du taux de chômage aux Etats-Unis. A Wall Street, le billet vert se redresse, à 1,2050 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques dans leur majorité ont été mal orientées après l’avertissement lancé jeudi soir par Intel. Capgemini perd 3,69%, Soitec 3,49%, Gemplus 2,76%, STMicroelectronics 2,16%, Thomson 1,23%. On notera cependant quelques hausses du côté des technos, Vivendi Universal 2,17% et Atos Origin 1,88%, et la stabilité du titre de France Telecom, inchangé, qui profite de sa privatisation. De l’autre côté de l’Atlantique, les technos ont trinqué, et en particulier les semi-conducteurs, à commencer par Intel qui plonge de 7,53%, AMD dégringole de 6,60%, Texas Instruments de 4,77%, Micron Technology de 3,61%. Et les fabricants d’ordinateurs ont suivi, HP recule de 1,72%, Apple de 1,29%, Dell de 0,73% et IBM de 0,21%. Avec la fin des spéculations autour d’une concentration du secteur des jeux vidéo, c’est le climat favorable à Infogrames qui disparaît. Le titre perd 5,16%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur