Bourse : Matrix au secours d’Infogrames

Cloud

Séance du vendredi 7 mars : dans l’attente d’une guerre, les incertitudes amplifient le malaise. Les indices sont tombés au niveau du printemps 1997…

La Bourse de Paris plie sous la pression américaine Le CAC40, qui a perdu 6,51% sur la semaine, a atteint son plus bas niveau depuis le 28 avril 1997. A 2.574,91 points à la clôture, l’indice chute de 2,26%, à l’unisson des places boursières européennes. La rumeur de l’imminence de la capture d’Oussama Ben Laden, moteur du redressement de la Bourse de New York en fin de séance, n’a pas profité à l’Europe, qui est restée déprimée par les chiffres de l’augmentation du chômage aux Etats-Unis. Infogrames, dont la valeur ne cessait de chuter depuis la publication de résultats décevants, compte surfer sur la vague de la sortie cinéma de la suite de Matrix pour se reprendre. Présenté lors d’une soirée à Paris, après Los Angeles, “Enter the Matrix”, le jeu comme le film, sortiront le 15 mai prochain. Du succès de cette sortie dépendent les résultats de l’exercice en cours, clos à fin juin. C’est dire que le jeu ne disposera que de sept semaines pour redresser les comptes du groupe. Le titre a repris 5,26% à 2,20 euros. Depuis le 1er janvier, l’action Infogrames à perdu 19,71% de sa valeur. Après l’annonce de sa perte record, Vivendi Universal risque de replonger dans une spirale baissière. Le titre perd 7,48% à 11,50 euros. L’annonce d’Intel sur le resserrement de ses prévisions pour le premier trimestre a eu un impact négatif sur les semiconducteurs. ST Microelectronics perd 3,19% à 16,07 euros. Business Objects subit le contrecoup de la chute des valeurs logiciels aux USA. Le titre perd 5,18% à 14,47 euros. Wall Street dans l’attente de la guerre La semaine boursière américaine s’inscrit en retrait, avec l’imminence d’une guerre contre l’Irak. La séance de vendredi a enregistré une hausse prudente après le rapport des inspecteurs de l’ONU. Le Dow Jones, se redresse de 0,86% à 7.740,03 points, mais il perd 1,91% sur la semaine. Le Nasdaq joue l’étale si ce n’est un très léger souffle de progression de 0,18% à 1.305,29 point, mais il a perdu 2,40% sur la semaine. Selon leWall Street Journal, AOL Time Warner s’apprêterait à céder les activités industrielles de fabrication de Warner Music, qui fabriquent les CD et DVD. Une opération chiffrée à un milliard de dollars, et qui pourrait intéresser le français Thomson, avec sa filiale Technicolor, et le canadien Ciram International. Sur le front des valeurs télécoms, il faut s’attendre à une nouvelle vague de baisses après que Moody’s a dégradé les perspectives attachées aux notes du numéro un européen Vodafone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur