Bourse: New York repart, l'Europe hésite

Cloud

Après les prises de bénéfices de la veille, les bourses sont reparties à la hausse, sauf à Londres, par exemple

Une déclaration, rassurante, du secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner, sur la capitalisation des banques, et cela a suffi pour remettre Wall Street nettement dans le vert après la forte baisse de la veille (due aux prises de bénéfices après six semaines de hausse).

La mauvaise nouvelle venant du FMI (Fonds monétaire international) n’a pas été entendue, estimant le coût de la crise financière mondiale à plus de 4.000 milliards de dollars. La précédente estimation, à 2.200 milliards datait de janvier et ne prenait en compte que les actifs américains…

L’indice KBW des valeurs bancaires a bondi de +8,13%. Citigroup a grimpé de +10,2%, Bank of America est à +9,23%, et JPMorgan Chase s’est adjugé +9,57%.

L’indice Dow Jones des valeurs industrielles a terminé en progression de +1,63%, à 7.969,56, soit un gain de 128 points.

Le Nasdaq (valeurs technologiques) a gagné +2,2%, en hausse de 35 points, à 1.643,85 points.

Le Nasdaq a tiré parti de la décision de Broadcom de lancer une OPA sur Emulex, fabricant de matériel de stockage. L’action de ce dernier a bondi de +46,75%, tandis que Broadcom cédait -5,83%.

Une certaine hésitation a traversé les esprits avec la publication de nombreux résultats trismestriels. Mais finalement, l’action IBM, par exemple, a gagné +1,87%.

En Europe, les places boursières sont restées indécises toute la journée ou presque. Londres a cédé -0,09%, Francfort est à +0,34% et l’Eurostoxx 50 a perdu: -0,26%.

A Paris, après le fort décrochage de la veille (-4%), le CAC 40 a été chahuté pour finalement enregistrer une petite hausse de 4 points soit +0,15% et reste sous la barre de 3.000 à 2.973,94 points, dans un volume d’échanges de 3,592 milliards d’euros.

France Télécom a reculé de 2,92% à 16,48 euros. L’explication viendrait de son homologue Deutsche Telekom qui a alerté sur une baisse de ses prévisions de bénéfice pour cette année. Et le Parlement européen préparerait de nouveaux plafonds tarifaires pour les communications mobiles passées entre pays de l’Union européenne.

A noter que les semi-conducteurs ont été boostés par les résultats meilleurs que prévus de Texas Instruments.

Du coup, Soitec a fait un bond spectaculaire de + 24,73% à 4,63 et cela malgré l’annonce d’une baisse de 24% de son chiffre d’affaires 2008-2009.

Et STMicroelectronics a gagné +5,33% à 4,94 euros.

Atos Origin décroche à cause d’une notation médiocre de Morgan Stanley…

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques”, c= CAC 40), ce 21 avril 2009, en valeur, et évolution par rapport au 20 avril (en pourcentage). . en hausse SOITEC SILICON 4.629(c) +24.37%

STMICROELECTRONICS 4.939(c) +5.33%

ALCATEL-LUCENT 1.754(c) +2.75%

INGENICO 13.800(c) +1.10%

SOPRA GROUP 27.500(c) +1.10%

CAP GEMINI 25.345(c) +0.98%

GROUPE STERIA 11.965(c) +0.97%

ALTEN 12.775(c) +0.35%

ILIAD ( FREE ) 73.995(c) +0.18%

DASSAULT SYSTEMES 28.560(c) +0.11%

ALTRAN TECHNOLOGIES 2.430(c) 0%

. en baisse:

GEMALTO 23.76(c) -1.00%

GFI 2.64(c) -1.12%

ATOS ORIGIN 22.580(c) -1.40%

FRANCE TELECOM 16.485(c) -2.92%

___

Sources: AP, AFP, Reuters, Cercle Finance, Boursorama, Agence de Presse Magazine/Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur