Bourse : nouveau lundi soir sur toutes les places

Cloud

Nouvelle dégringolade des places boursières en ce premier lundi de mars. Retour à la case 2003, voire à 1997…

Toutes les bourses sont affectées par les mauvaises nouvelles du côté des valeurs banque et assurance, mais pas seulement.

L’alerte principale est venue du géant de l’assurance AIG.

A Wall Street, le Dow Jones est tombé sous la barre de 7.000 points : il a fortement décroché de -4,24%, perdant 300 points à 6.763,29 points. La baisse dépasse désormais les -20% depuis le début de l’année. C’est un retour à avril 1997.

Le Nasdaq (valeurs technologiques) recule dans les mêmes proportions à -3,99%, lâchant 55 points à 1.322,85 points, soit un recul au niveau d’octobre 1996 !

Idem pour l’indice élargi Standard & Poor’s, qui régresse à hauteur de l’automne 1996, dégringolant de -4,66%.

Certains analyses ne craignent pas de parler d’une économie américaine “en plein chaos”.

Le mauvais déclencheur de la journée a été l’annonce que l’assureur AIG a accepté 30 milliards de dollars d’aide supplémentaire de l’Etat américain, car il est virtuellement en dépôt de bilan avec un déficit qui pourrait dépasser les 100 milliards pour 2008 ! Sur le seul 4è trimestre 2008, le géant de l’assurance enregistre une perte de 61,7 milliards de dollars – le record de perte sur un trimestre !

Autre coup de tonnerre: la banque britannique HSBC, qui s’est longtemps prévalue d’échapper à la crise – a annoncé qu’elle cherchait à se recapitaliser à hauteur de 12,5 milliards de livres (soit 14 milliards d’euros), après que son résultat a baissé de 70%.

Les investisseurs semblent tous se réfugier hors des valeurs boursières, en achetant de l’or ou des bons du Trésor sur 10 ans.

Le titre de la banque Citigroup dégringole de -20% à 1,20 dollar. Bank of America abandonne encore -8,10% et JPMorgan Chase -7,40%.

Mêmes dégringolades en Europe, où le recul est, en moyenne, au niveau 2003. Milan chute brutalement de -6,1%, la Bourse de Londres lâche -5,3% et l’indice Dax de Francfort abandonne -3,5%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 chute de -5,16%, soit son plus bas historique de mars 2003 à 681,17 points. Il affiche une baisse de plus de 14% depuis le 1er janvier.

A Paris, le CAC 40 a décroché de -4,5% à 2.581 points. C’est son plus bas niveau depuis mars 2003. Pour rappel, il était encore de 4.000 points à l’automne dernier.

Les titres bancaires sont fortement dépréciés. BNP Paribas décroche de -9,3%), Société Générale de -7,8%.

Toutes les valeurs technologiques s’écroulent à nouveau, perdant entre -2 et -6%.

Une seule exception, le titre SAP : il gagne un bien maigre +0,1%, suite à la recommandation favorable d’un broker.

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques”, CAC 40), ce 2 mars 2009, en valeur, et évolution par rapport au 27 février (en pourcentage). . en baisse

GFI 2.150(c) -2.27%

INGENICO 12.515(c) -2.46%

FRANCE TELECOM 17.355(c) -2.55%

ILIAD ( FREE ) 61.005(c) -2.94%

DASSAULT SYSTEMES 26.800(c) -3.04%

ATOS ORIGIN 18.590(c) -3.50%

STMICROELECTRONICS 3.360(c) -3.92%

ALTEN 10.370(c) -4.29%

SOITEC SILICON 2.035(c) -4.33%

CAP GEMINI 21.970(c) -4.35%

GEMALTO 19.250(c) -4.42%

GROUPE STERIA 8.512(c) -4.47%

ALCATEL-LUCENT 1.020(c) -4.67%

ALTRAN TECHNOLOGIES 1.900(c) -5.94%

SOPRA GROUP 26.770(c) -6.05%

Sources: AP, AFP, Reuters, Cercle Finance, Boursorama, Agence de Presse Magazine/Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur