Bourse : nouveau record pour le brut

Cloud

Jeudi 19 août, le pétrole flambe, la Bourse de New York déchante, les marchés européens terminent de justesse en territoire positif, et Paris affiche sa quatrième séance consécutive à la hausse

Le cours du pétrole n’en finit plus de flamber et atteint un nouveau record au Nymex, 48,20 dollars. La vigueur persistante des cours du brut alimente le doute autour de la reprise américaine.

La Bourse de Paris n’a pu poursuivre sa progression entamée en début de séance, mais réussit de justesse à se maintenir en territoire positif. Le CAC40 gagne 0,08% à 3.544,42 points. Si la Bourse de New York termine en territoire négatif, elle aura finalement bien résisté à la pression du cours du brut. Le Dow Jones recule de 0,14% à 10.049,01 points et préserve la barre des 10.000, et le Nasdaq de 0,22% à 1.827,40 points. Les indices macro économiques publiés ce jeudi ont peu influencé le marché. L’indice de l’activité manufacturière de la Réserve fédérale de Philadelphie encaisse un repli inattendu. Il passe de 36,1 en juillet à 28,5 en août. Le Conference Board, plus stable, recule de 0,3% à 116 points. Le volume des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis continue de décroître. Le nombre de demande a reculé de 3.000, à 331.000, un chiffre qui reste inférieur aux attentes des analystes. Le dollar repart à la baisse avec le pétrole, mais surtout la baisse de l’indice de la Fed de Philadelphie. 1,2376 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques s’inscrivent en retrait à la suite de leurs homologues américaines au Nasdaq, mais restent majoritairement en territoire positif. En particulier les valeurs informatiques et SSII profitent du relèvement des prévisions du Syntex. Atos Origin gagne 3,50%, GFI Informatique 2,34%, Steria 2,29%. Un accord serait enfin en cours entre Vivendi Universal et Elektrim pour la cession des 51% détenus par eux dans l’opérateur télécoms polonais PTC à la filiale T-Online de Deutsche Telekom. Profitant de l’effet de la baisse des prix des consoles XBox de Microsoft et PS2 de Sony, prélude à un semestre qui pourrait se révéler exceptionnel (lire nos articles) Infogrames se redresse de 1,47%. Par contre, le traditionnel effet de levier entre les deux valeurs fait chuter UBI Soft de 1,92%. Nortel Networks, équipementier canadien des télécoms, bondit de 8,33% sur l’annonce un nouveau plan de licenciement de 3.500 employés et le renvoi de sept cadres. Nortel fait toujours l’objet d’enquêtes au Canada et aux Etats-Unis. Amazon.com perd 1,30% après l’annonce du rachat du chinois Joyo.com, première librairie en ligne en Chine, pour 75 millions de dollars. Quant à Google, le moteur de recherche a reçu un bon accueil du marché pour sa première journée de cotation, et le titre bondit de 22% à 103,60 dollars, sans doute encouragé par le choix de l’introduction au plus bas de la fourchette, à 85 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur