Bourse : Red Hat bientôt devant Sun Microsystems ?

Cloud

Cela paraît incroyable, vu le niveau d’activité respectif des deux compagnies. Et pourtant…

À notre gauche, nous avons Sun Microsystems, une société qui vend des serveurs (des plus petits aux plus massifs), des périphériques de stockage et du service. La compagnie dispose également d’un portefeuille d’applications open source bien étoffé, issu de technologies créées en interne.

À notre droite, nous avons Red Hat, l’éditeur phare du monde open source, qui a su assembler divers projets de la communauté pour créer sa distribution Linux, le Red Hat Enterprise Linux, ainsi qu’une foule de services associés. À priori, rien ne permet de comparer ces deux sociétés : ni leur taille, ni celle de leur portefeuille technologique, ni même leurs secteurs d’activité respectifs.

Et pourtant, les deux entreprises se rejoignent sur un point : leur valeur sur le marché boursier. Sun Microsystems, durement touché par la crise, voit sa capitalisation boursière diminuer au fil des semaines, alors que Red Hat, au gré des chutes et reprises, arrive à se maintenir. Aujourd’hui, ce qui semblait impossible hier est en train de se réaliser : la capitalisation boursière de Red Hat est de 2,71 milliards de dollars et celle de Sun Microsystems de 2,73 milliards de dollars. Encore un petit effort et Red Hat passera devant son concurrent.

Sun Microsystems se doit maintenant de remonter ses bénéfices. Une nouvelle baisse induirait, de façon mécanique, une chute du cours et de la capitalisation boursière de la compagnie, la mettant ainsi plus que jamais à la portée d’un rachat. 1.300 salariés vont ainsi quitter la firme. C’est la première vague des 6.000 licenciements annoncés en novembre.

A lire : notre dossier spécial Sun et l’open source


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur