Bourse : rumeur de déconsolidation sur STMicro

Régulations

Wall Street tire à la baisse, les projets et rumeurs de fusions-acquisitions
étant à la hausse, tandis que le billet vert recule, le pétrole augmente, et les
technos hésitent?

La rumeur du jour est venue d’Asie : STMicroelectronics serait en négociation avec Intel pour créer une joint-venture réunissant les actifs des mémoires flash NOR des deux groupes. Le titre STMicro a bondi de 3,13 %.

Les rumeurs de fusions-acquisitions ont continué d’alimenter l’actualité à la Bourse de Paris. STMicro a ainsi permis de limiter le repli du marché dans le sillage de Wall Street. Le CAC40 a symboliquement reculé de -0,05 % à 5.748,94 points, seconde séance à la baisse.

La BCE (Banque Centrale Européenne) a comme prévu maintenu son taux directeur à 3,75 %, mais a confirmé qu’elle donnera probablement un tour d’écrou en juin afin de conserver l’inflation sous contrôle en Europe.

Fusions-acquisitions, mais aussi consommation des ménages, ont permis à la Bourse de New York de terminer dans le vert. Le Dow Jones a progressé de 0,55 % à 12.552,96 points et le Nasdaqde 0,85 % à 2.480,32 points.

La grande distribution US a lancé une alerte sur les ventes en avril, après des résultats supérieurs aux attentes en mars. Mais les analystes estiment que la consommation des ménages américains restera forte.

Le retour à la hausse du pétrole et du gaz naturel a entrainé une hausse de 1,7 % des prix à l’importation aux Etats-Unis au mois de mars.

A la veille de la réunion du G7-Finances aux Etats-Unis, qui risque de passer dans l’ombre derrière l’affaire de népotisme dans laquelle s’englue Paul Wolfowitz, le président américain de la Banque mondiale, les cambistes ont fait preuve de nervosité et le dollar s’est inscrit a son plus bas, à 1,3527 dollar pour 1 euro.

Les stocks mondiaux, selon l’Agence internationale de l’Energie, ont enregistré une forte baisse au premier trimestre, la plus forte depuis 10 ans. Le cours du pétrole s’est redressé, à 64,11 dollars le baril de brut léger au Nymex.

L’institut d’étude IPSOS serait partant pour un rapprochement, le titre a grimpé de 5,01 %.

La polémique qui enfle sur le ‘parachute’ de Noël Forgeard continue de peser sur le titre EADS, qui a encore perdu -1,75 %.

Les technos ont plutôt appuyé à la baisse. Alcatel-Lucent -0,22 %, Thomson -0,28 %, France Télécom -0,53 %, Gemalto -0,61 %, Sopra Group -0,68 %, Vivendi -0,71 %, Iliad -0,91 %, GFI Informatique -1,12 %, Neuf Cegetel -1,24 %, Dassault Systèmes -1,28 %, Steria -1,46 %, Ubi Soft -1,55 %, Ingenico -1,89 %.

Parmi les hausses, on notera la bonne tenue des SSII. Oberthur CS a progressé de 2,32 %, Capgemini 1,32 %, Business Objects 0,59 %, Altran 0,46 %, Atos Origin 0,41 %, Alten 0,30 %Soitec 0,06 %, Infogrames 0 %.

A Wall Street, Apple a annoncé le report à octobre de la sortie de la prochaine version de son système d’exploitation Mac OS X, à octobre. Le titre a reculé de -0,43 %.

Les résultats trimestriels de Research in Motion, le fabricant du Blackberry, ont fortement déçu les marchés, alors qu’ils sont conformes aux attentes. Chiffre d’affaires en progression de 65 % à 930,4 millions de dollars, bénéfice net plus que multiplié par 10 à 187,9 millions de dollars. Mais le BPA à 99 cents, même s’il est conforme aux prévisions des analystes, a été jugé trop sage? Le titre RIM a plongé de -8,16 %.

Symantec a progressé de 1,82 %, Dell 1,65 %, Microsoft 1,53 %, Amazon.com 1,42 %, eBay 1,31 %, HP 0,96 %, Adobe 0,71 %, Cisco 0,70 %, Google 0,62 %, Applied Materials 0,62 %, Orace0,59 %, IBM 0,54 %, Intel 0,15 %, Yahoo 0,13 %, Electronic Arts 0,11 %, Sun 0 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur