Bourse : spéculations sur le rachat de Business Objects par Oracle

Cloud

Le marché européen a résisté aux hésitations de son homologue américain, soutenu par les valeurs technologiques et financières, et malgré les chiffres économiques US médiocres

La

Bourse de Paris a profité ce jeudi 24 juin de la révision à la hausse de l’estimation de la croissance en France pour 2004, que l’INSEE évalue désormais à 2,3%, contre 1,8% voici quelques semaines. Le CAC40 en profite pour tenir la dragée haute au marché américain, qui dans sa déprime a attiré les places boursières européennes qui ont cependant su lui résister. L’indice vedette de la Bourse de Paris gagne 0,96% à 3.755,75 points, ce qui lui permet de sortir de son corridor de consolidation. La Bourse de New York marque une pose et termine en repli. Le Dow Jones recule de 0,34% à 10.443,81 points et le Nasdaq de 0,27% à 2.015,57 points. C’est sur le front des indices économique que le marché américain s’est placé en retrait. Les commandes de biens durables ont reculé de 1,6% en mai, alors que les économistes anticipaient une hausse équivalente. A l’inverse, mais toujours aussi négatif, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 13.000, mettant fin à plusieurs semaines à la baisse. Coup de soleil du côté de l’immobilier, où les ventes de logements neufs ont atteint en rythme annuel un niveau record en mai, en progression de 14,8%. La déception sur les indices, mais aussi les attentats en Turquie, ont fait s’inverser la tendance haussière du dollar. L’euro repasse la barre des 1,21, à 1,2175 dollar pour 1 euro. Business Objects profite de spéculations de rachats par Oracle pour progresser fortement. Le titre gagne 2,87%. Alcatel se maintient à la tête du CAC40 et progresse de 2,68%. Le marché anticipe le projet américain de SBS Communications d’un réseau de fibres optiques pour un investissement de 4 à 6 milliards de dollars, dont environ 1 milliard pourrait revenir au fabricant. Infogrames chute de 2,80% sur le commentaire d’un analyste qui juge sévèrement le succès mitigé du jeu Driver III. Banc of America a indiqué que Microsoft entre dans une nouvelle phase de croissance, ce qui justifie la révision à la hausse des prévisions de bénéfices pour 2005 et le relèvement de sa recommandation. Le titre gagne 0,32%. Le fabricant de processeurs et cartes graphiques ATI Technologies a publié des résultats trimestriels en forte progression, supérieurs aux attentes. Chiffre d’affaires en hausse de 45% à 491,5 millions de dollars, bénéfice plus que doublé à 48,6 millions de dollars, contre 15 millions un an plus tôt. Cerise sur le gâteau, le fabricant a révisé à la hausse ses objectifs pour le trimestre en cour, et le titre grimpe de 9,17%. AT&T plonge de 9,75%. L’opérateur télécoms fait le constat d’une concurrence accrue sur ce secteur et révise à la baisse ses prévisions pour l’exercice 2004. Un ‘profit warning‘ n’est jamais apprécié par les investisseurs ! Malgré le retour du profit, le fabricant de semiconducteurs Micron Technology trébuche de 0,62%. Pourtant les conditions sont réunies pour un traitement inverse, résultat bénéficiaire de 90,9 millions de dollars (contre une perte de 214,9 millions un an plus tôt) et chiffre d’affaires en hausse plus de 50% à 1,12 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur