Bourse : STMicro et Alcatel accusent le coup

Cloud

Avec le baril de pétrole qui se maintient aux alentours des 60 dollars, les places boursières ont terminé la semaine à la baisse. La déception de Micron Technology a fait plonger le secteur des semiconducteurs

Les résultats trimestriels décevants de l’américain

Micron Technology, qui souffre de la concurrence asiatique et de la chute des prix des mémoires DRAM, ont pesé sur le secteur des semiconducteurs. Le titre a chuté de -2,31%. STMicroelectronics s’est placé dans le sillage du fondeur américain, enregistrant l’un des plus forts replis du secteur, avec un titre qui plonge de -2,79%. Soitec suit de -2,58%. La Bourse de Paris a échoué à se maintenir au dessus de la barre des 4200 points, entraînée à la baisse par les valeurs soumises au cours du pétrole et aux prises de bénéfices. Le CAC40 a chuté de -0,95% à 4.199,87 points. Sur la semaine, le CAC40 a limité son repli à 0,50%. La Bourse de New York termine la semaine en net repli avec la flambée du brut. Le Dow Jones recule de -1,19% à 10.297,84 points et le Nasdaq de -0,84% à 2.053,27 points. Le salaire mensuel de base en France a augmenté de 0,9% au premier trimestre, ce qui porte la hausse sur un an à 2,7%. La forte hausse des commandes de biens durables aux Etats-Unis en mai, 5,5% alors que le marché attendait 1%, n’aura eu que peu d’impact sur les marchés. L’euro se reprend après s’être brièvement placé sous les 1,20 dollar, et il termine à 1,2088 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole brut léger se maintient à proximité des 60 dollars, à 59,84 dollars, au Nymex. Paradoxe, certains membres de l’Opep seraient prêts à augmenter leur production, une décision à l’efficacité douteuse, les raffineries ne pourront pas assurer le traitement de la totalité de ce surcroît de brut ! Les valeurs technologiques ont subi ce vendredi la pression de leurs homologues américaines et l’effet des prises de bénéfices. Business Objects plonge de -3,84% après l’émission d’un profit warning par son concurrent Cognos. Alcatel encaisse une chute de -3,39%. Le titre subit sans raison évidente la défiance des investisseurs depuis plusieurs semaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur