Bourse : Vodafone déçoit et pèse sur les valeurs télécoms

Cloud

Malgré de bons chiffres macroéconomiques en France et en Allemagne, les Bourses européennes ont subi, de nouveau, le renchérissement du pétrole, dont le prix ne cesse de grimper, tandis que la Bourse américaine se reprend

La

Bourse de Paris, tout comme ses homologues européennes, a subi une nouvelle fois ce mardi 25 mai la pression du pétrole. Le CAC40 repart à la baisse et perd 0,50% à 3.610,53 points. Le climat des affaires en Allemagne enregistre une légère amélioration en mai, mais c’est surtout de France qu’est venu l’indice économique qui aurait pu maintenir la Bourse de Paris en positif si le pétrole n’était venu mettre son grain de sable. La consommation des ménages français enregistre un rebond de 1,5%. Par contre, l’inflation qui dépasse 2% en France et sur la zone euro éloigne la perspective d’un assouplissement des taux directeurs de la Banque centrale européenne. La Bourse de New York s’est redressée après un démarrage plutôt fragile. Elle profite de la publication de statistiques économiques favorables. Le Dow Jones gagne 1,60% à 10.117,62 points et le Nasdaq 2,17% à 1.964,65 points. L’indice de confiance du consommateur américain du moi de mai ressort en hausse, 93,2, très proches des attentes des économistes. Quant aux ventes de logements existants, elles ont progressé de 2,5% en avril. Le dollar continue de se dégrader alors que le cour du pétrole ne cesse de progresser. A Wall Street, l’euro est passé au dessus des 1,21, à 1,2103 dollar pour 1 euro. Capgemini gagne 1,7% sur le projet de cession de Business Systems, filiale d’ABB, à la filiale suédoise du groupe, Capgemini Sverige. Vivendi Universal a annoncé le projet de rachat d’une partie de ses emprunts pour 1 milliard d’euros afin de réduire le coût et le financement de sa dette. Le titre perd 1,5%. Les résultats contrastés de Vodafone, bons mes inférieurs aux attentes des investisseurs, ont pesé sur les valeurs télécoms en particulier et technologiques en général. Thomson perd 2%, France Telecom et Alcatel 1,5%. Bouygues perd 1,3% sur la plainte déposée par sa filiale télécoms contre Orange et SFR pour abus de position dominante collective.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur