Bouygues Télécom dans le vert

Cloud

Premier bénéfice net pour la filiale de téléphonie mobile du géant du bâtiment, en 2002. L’opérateur compte sur le i-Mode pour confirmer

Le troisième opérateur de mobile français a réalisé en 2002 un bénéfice net de 130 millions d’euros contre une perte de 61 millions d’euros en 2001, annonce un communiqué du groupe Bouygues.

En 2002 Bouygues Telecom était consolidé dans les comptes du groupe à hauteur de 67% et son EBITDA s’est élevé à 861 millions d’euros. Un an plus tôt, Bouygues Telecom, consolidé à 54%, avait dégagé un EBITDA de 234 millions d’euros, ajoute le communiqué. Le cash flow libre de Bouygues Telecom s’est élevé à 410 millions d’euros en 2002. Succès du i-Mode? Selon l’opérateur, le lancement de l’i-mode, mi novembre, connaît “un excellent succès commercial”, qui ajoute que cela lui procure “un avantage stratégique important” étant le premier des grands opérateurs à avoir lancé ce système. Ce dernier permet aux abonnés de télécharger et échanger des contenus multimédias ou de jouer sur son mobile 2,5G. L’optimisme de Bouygues n’est-il pas surévalué? Selon les derniers chiffres, le i-Mode français a attiré 100.000 personnes. Un chiffre décevant pour DoCoMo, inventeur japonais du système qui vend ses licences en Europe. Même constat en Allemagne et au Benelux où c’est KPN qui commercialise le service. Résultat: 200.000 abonnements en 2002 contre un objectif de 400.000.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur