Brevets : Alcatel-Lucent et Microsoft font la paix

Régulations
crédit photo © FotolEdhar Fotolia.com

Joyeux Noël

On oublie tout. Après des années de conflit entre Alcatel-Lucent et Microsoft à propos de divers brevets technologiques, les deux géants ont décidé d’effacer l’ardoise à l’amiable. Un accord a donc été trouvé sur l’essentiel de leurs différends, un accord dont les conditions financières sont restées secrètes.

L’affaire la plus emblématique qui a opposé l’équipementier franco-américain et l’éditeur américain concerne les brevets autour du format musical MP3. Alcatel-Lucent estime que Microsoft utilise une technologie sous licence permettant au lecteur Windows Media Player de décoder les fichiers de musique numérique au format MP3.

Mais Redmond explique qu’il a déjà payé des indemnités à l’un des inventeurs du format MP3, l’institut allemand de technologies brevetées Fraunhofer-Gesellschaft. La technologie MP3 a été développée dans les années 90 par les techniciens de Fraunhofer et de Bell Labs, société avalée ensuite par Lucent.

Début 2007, un tribunal de première instance de San Diego avait condamné Microsoft et accordé des dommages et intérêts à Alcatel-Lucent pour un montant de 1,5 milliard de dollars. Mais quelques mois plus tard, un juge californien cassait la sentence prononcée contre Microsoft. Du coup, le français avait fait appel, un appel rejeté.

Autre affaire avec la plainte d’Alcatel-Lucent concernant la saisie des données à l’aide d’un stylet sur un écran tactile. En avril dernier, la justice avait condamné l’éditeur américain à 368 millions de dollars de dommages. Microsoft a fait appel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur