Brevets: Ericsson poursuit Samsung

Régulations

Le sud-coréen utiliserait onze brevets du groupe suédois pour téléphones portables sans autorisation

Fatiguée d’attendre que le géant coréen paie enfin, Ericsson est la dernière société en date à aller devant un tribunal pour un désaccord au sujet de brevets.

Cette fois, Ericsson accuse Samsung de continuer à utiliser ses technologies brevetées après qu’un accord de licence croisé a expiré le 31 décembre 2005. Cet accord portait sur onze brevets pour téléphones mobiles, notamment sur les technologies GSM, GPRS et Edge.

Gary Pinkham, le directeur des relations avec les investisseurs d’Ericsson, a déclaré à AFX News:

“Notre accord de licence croisé avec Samsung a expiré l’année dernière, et nous ne sommes pas arrivé à trouver un nouvel accord. Or, pendant ce temps, ils ont continué d’utiliser nos brevets”.

Et d’ajouter: “Le but est qu’ils arrêtent d’utiliser nos brevets s’ils ne veulent pas obtenir les licences à un prix raisonnable.” C’est bien là le problème. Quel est le montant de ce prix “raisonnable” ?

Samsung est sous pression depuis qu’il perd du terrain face à Motorola et Nokia. Par ailleurs, ces conflits risquent de peser sur la rentabilité du fabricant qui comme ses concurrents cherchent à proposer des produits aux prix les plus compétitifs.

Le précédent conflit lancé par Sony Ericsson avait submergé LG. Maintenant, c’est Samsung qui se trouve dans la ligne de mire.

(Avec TheInquirer.fr)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur