BT fait mieux que prévu -sans les mobiles

Cloud

British Telecom annonce pour 2002 un bénéfice en hausse de 44% et une dette en baisse

Sans son activité mobiles, BT Group va bien. L’opérateur s’est en effet séparé de cette filiale l’année dernière et laisse ainsi à MmO2 le soin de se dépatouiller avec une perte abyssale liée à la 3G (voir nos informations).

L’entreprise britannique annonce ainsi pour 2002, un bénéfice avant impôts en hausse de 44% à 1,829 milliard de livres. Un résultat supérieur aux attentes des analystes. Le chiffre d’affaires progresse de 2% à 18,7 milliards de livres. L’opérateur souligne qu’il a engrangé un nombre record d’abonnés large bande en mars, de plus de 25.000 par semaine, ce qui porte le nombre des abonnés à plus de 936.000 au 16 mai 2003. Comme tous les opérateurs européens, BT est confronté à des dettes très importantes. Mais le groupe indique qu’il est parvenu à les réduire de 3,3 milliards de livres au quatrième trimestre pour les ramener à 9,6 milliards au terme de son exercice.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur