Les machines à voter Belges victimes d’un bug

RégulationsSécurité

Les plus anciennes des machines à voter utilisées en Belgique, des PC sous DOS, ont été touchées par un bug qui a retardé le décompte des votes lors des élections européennes.

La partie nord de la Belgique (la Flandre), a été touchée par un problème technique lors des élections européennes de dimanche. 20 cantons sur les 209 que compte le pays auraient été concernés.

Le décompte des votes se serait révélé incohérent. Un défaut détecté rapidement. La publication des résultats a été immédiatement reculée, dans l’attente d’un correctif. Ce dernier a été fourni par l’équipe en charge du développement du logiciel au cours de la nuit, permettant ainsi de procéder au décompte des votes.

Les autres cantons belges, qui utilisent un système différent, n’ont pas été touchés par ce bug malvenu. Rappelons que la Belgique est un pays où siègent la plupart des institutions de l’Union européenne.

Des machines à voter sous DOS !

Le logiciel avait été réécrit spécifiquement pour les machines à voter belges, afin de s’adapter aux nouvelles particularités de ce vote (dont le décompte des bulletins blancs).

Il est à noter que les machines concernées sont on ne peut plus antiques. Fonctionnant sous DOS, elles sont équipées d’un mégaoctet de mémoire vive et d’un simple lecteur de disquettes, qui sert ici de disque de démarrage.

Les autres machines à voter, plus modernes, utilisaient un logiciel fonctionnant sous Linux, lequel n’était pas impacté par ce bug. Il est à noter que le vote papier reste en grande majorité utilisé en Belgique. Ici, aucun risque de problème logiciel…


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Tout sur l’e-réputation


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur