Capgemini met en place un nouveau plan de départs volontaires

Cloud

Le premier plan avait été suspendu par la justice

Capgemini entend mener à bien son plan de départs volontaires. En janvier dernier, un premier plan avait été suspendu par la justice. Cette fois, le groupe français indique avoir signé (à l’unanimité) un nouvel accord avec les organisations syndicales. Ce dernier prévoit le départ de 150 salariés dans l’activité outsourcing de l’entreprise.

D’après la CGT, le plan a été ouvert à 343 salariés pour un objectif de 149 départs volontaires. La centrale a signé l’accord aux côtés des autres syndicats“pour permettre aux vrais volontaires de partir”.

Fin octobre dernier, la direction de Capgemini, confrontée à des difficultés notamment commerciales, avait lancé un plan de transformation qui devait concerner un des services de l’activité outsourcing, soit quelque 600 salariés.

La direction souhaitait le départ de 250 salariés de cette activité, par des reclassements et entre 122 et 150 départs volontaires.

Il faut également rappeler que les perspectives du groupe ne sont pas vraiment bonnes.“Dans un contexte où le niveau d’incertitude est particulièrement élevé, le groupe considère qu’il ne dispose pas d’une visibilité suffisante au-delà du premier semestre”, précise-t-il dans un communiqué.

Capgemini a prévenu qu’il pourrait accuser une décroissance organique de ses ventes allant jusqu’à 2% au premier semestre, tout en espérant enregistrer une marge opérationnelle supérieure à 6,5%.

“Nous avons perçu dès le mois de janvier une dégradation complémentaire de l’environnement économique, notamment marqué par un très gros attentisme sur toutes les dépenses qui peuvent être ajustées conjoncturellement”, a déclaré le directeur général Paul Hermelin lors d’une conférence téléphonique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur