CeBIT: la guerre HD-DVD contre Blu-ray se déplace en Allemagne

Régulations

C’est au Salon Cebit que les candidats à la succession du DVD ont dévoilé leurs premiers produits

Samsung et Toshiba se retrouvent dos à dos au CeBIT, les candidats au remplacement du DVD ont tous deux présenté leur lecteur. Sony avec sa technologie Blu-ray marque un point sur la qualité, mais avec ses portables, Toshiba regagne du terrain?

Le sud-coréen Samsung a tiré le premier en présentant le BD-P1000, premier lecteur Blu-ray de salon. Il est prêt pour la haute définition, lorsque les supports proposant cette fonctionnalité seront disponibles. En attendant, les heureux et riches acquéreurs du lecteur pourront toujours lire leurs DVD et CD. Le Samsung BD-P1000 sera disponible aux Etats-Unis le 23 mai prochain, au même moment que les premiers films au format Blu-ray, et en Europe à l’automne aux environs des 1.000 euros. Probablement au même moment et dans le même ordre de prix que le BD-9000 de Philips. Le japonais Toshiba a riposté en présentant le HD-XA1, premier lecteur HD-DVD de salon. Il est lui aussi compatible DVD et CD. En revanche, Toshiba marque un point sur le prix, l’appareil sera proposé à 800 dollars aux Etats-Unis, suivi de près par le premier lecteur de NEC. Mais Toshiba a déjà marqué un point avec le Qosmio F20-161, premier [et superbe! -nous l’avons vu à San Francisco] ordinateur portable équipé d’un lecteur HD-DVD, déjà disponible en Allemagne au prix de 3.000 euros. Un second ‘laptop’, Qosmio F20-161 écran 17 pouces, sera proposé au deuxième trimestre. Quant à NEC, l’autre géant japonais qui supporte le format HD-DVD, il a annoncé pour avril un lecteur pour PC aux environs des 400 euros et un graveur pour l’été. En misant sur le PC et en talonnant son concurrent avec des prix plus agressifs, le HD-DVD tente de rattraper le handicap technologique qui semble émerger et qui positionne la qualité du Blu-ray devant le HD-DVD.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur